Mark Webber - Barcelone 2010
Mark Webber | AFP - LLUIS GENE

La bonne affaire de Webber

Publié le , modifié le

L'australien Mark Webber (Red Bull) a remporté dimanche sur le circuit de Budapest le Grand Prix de Hongrie de F1. Il a devancé la Ferrari de l'Espagnol Fernando Alonso, qui a résisté en fin de course au retour de l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull). Webber fait coup double en s'installant en tête du championnat du monde des pilotes, aux dépens de Lewis Hamilton (McLaren) contraint à l'abandon. Auteur d'une manoeuvre douteuse, Michael Schumacher a été sanctionné.

Deuxième sur la grille, l'Australien a commencé par se faire doubler au départ par Fernando Alonso, qu'il a été incapable d'inquiéter pendant 15 tours, sur un ruban étroit  rendant les dépassements quasi impossibles. Mais un morceau d'une monoplace présent sur la piste obligeait la sortie de la voiture de sécurité au 16e tour d'une course marquée d'ailleurs par quelques incidents, notamment aux sorties des stands.Tous les hommes de tête rentraient alors, sauf l'Australien, qui se retrouvait aux commandes de la course, devant  son coéquipier. Le doublé, presque garanti à Red Bull tant son écart sur la concurrence a semblé énorme à Budapest, lui a pourtant échappé, la faute à Alonso qui n'a jamais cédé mais surtout aux commissaires qui sanctionnaient Sebasyian Vettel. Parti en pole position pour la quatrième fois d'affilée, l'Allemand a en effet étésanctionné d'un drive-through - passage obligatoire par les stands -pour avoir laissé trop de place entre lui et la voiture de sécurité. Alonso replacé de fait en deuxième position a gardé la cadence, mais sans parvenir à inquiété Webber qui a enchaîné les tours canons., Comme l'Allemand a assuré un rapide passage au stand pour un changement de pneus qui ne lui fut pas préjudiciable, et avec l'actuel performance de sa voiture, il ne pouvait plus être rejoint.

Le grand perdant du jour est donc Lewis Hamilton. Contraint à abandonner  précocement sur un ennui mécanique, le Britannique a dû laisser la tête du  Championnat au vainqueur du jour. Mark Webber le distance désormais de 4 petits  points (161 contre 157). McLaren perd également le premier rang au classement constructeurs, dont  s'empare Red Bull pour 8 longueurs (312 contre 304).

Schumacher fautif et sanctionné

Déceptions dans ce Grand Prix pour Jenson Button, seulement 8e  Felipe Massa, sur la deuxième Ferrari, échoue au pied du podium, sans n'avoir  jamais été en mesure de perturber le trio de tête. Il devance Vitaly Petrov, 5e, ui réalise le meilleur résultat de sa jeune carrière pour Renault, devant un autre rookie, Nico Hülkenberg, 6e pour Williams.  Pedro de la Rosa (Sauber) est 7e, devant donc le champion en titre Jenson Button  (McLaren). Kamui Kobayashi finit 9e sur l'autre Sauber, et Rubens Barrichello 10e  sur la seconde Williams, après une passe d'arme spectaculaire avec son ancien coéquipier chez Ferrari Michael Schumacher, qu'il a sorti des points.

Mécontent de la manoeuvre de l'Allemand, le Brésilien l'a fait savoir à la télévision outre-Rhin. "J'aime les duels équitables mais je ne pense pas que ça l'était", a-t-il confié. "C'est la manoeuvre la plus dangereuse qui ait jamais été employée contre moi". Loin de minimiser l'affaire, Schumi a même rajouté de l'huile sur le feu: "Il avait la place de passer. Mais il est certainque je voulais lui rendre la vie aussi difficile que possible." Une enquête a donc été ouverte par les commissaires de course et la sanction n'a pas tardé à tomber. Schumacher sera rétrogradé de 10 places sur la grille de départ du prochain Grand Prix, en Belgique le 29 août prochain.

Réactions

Mark Webber (Red Bull): "La victoire était assez inattendue, à moins que Seb ait un problème technique. Il était en pole et il menait durant le premier train de pneus. Donc à moins qu'il fasse une erreur où qu'il rencontre un problème, la course allait probablement être pour lui. Et j'aurais pu terminer deuxième. Donc c'était un petit peu un cadeau pour moi dimanche. Mais c'est la course et ce genre de choses arrive. La plupart de mes victoires ne m'ont pas été données. Dimanche, j'ai gagné une position. Seb en a perdu deux, donc nous avons perdu quelques points au niveau du Championnat constructeurs à cause de cette erreur de radio ou d'autre chose. Mais je ne suis pas ici pour me plaindre."

Fernando Alonso (Ferrari): "Je me suis senti comme un retardataire, par rapport aux Red Bull. Comme une des nouvelles écuries, quand on les approche, parce que je faisais mon maximum et pourtant, ils étaient plus rapides. Mais nous vraiment on a eu de la chance que ce scénario se soit produit ici en Hongrie, sur ce circuit où il est très difficile de doubler. Si Red Bull avait eu cet avantage en Allemagne la semaine dernière ou à Spa à la prochaine course, je n'aurais pas pu défendre ma position pendant plus de deux ou trois tours. Ils m'auraient dépassé tôt ou tard. Cela dit, il y a deux épreuves, j'avais 47 points de retard sur le leader au classement. Maintenant, Mark me devance de 20 longueurs, ce qui est très important avant la coupure estivale. Un écart de 47 points aurait été impossible à rattraper. Mais 20, c'est encore beaucoup. Surtout connaissant la compétitivité des Red Bull et des McLaren."

Sebastian Vettel (Red Bull):  "Je n'ai pas compris dans la voiture pourquoi j'avais été pénalisé. La course était très simple. Nous avions l'avantage en terme de rythme. Mais au +re-start+ (au départ de la voiture de sécurité, NDLR), je dormais. Peut-être que je comptais trop sur la radio, alors que j'avais perdu le contact radio pendant mon premier train de pneus. En plus, quand il y a un re-start, généralement celui qui est en tête se laisse un peu détacher et il dicte le rythme. Mark était très proche et je chauffais ma voiture. J'étais sûr qu'on aurait encore un tour (neutralisé). Donc je n'ai pas vraiment compris. Ensuite, j'ai été pénalisé. C'est assez malchanceux. Je suis assez déçu, car autrement, cela aurait été une promenade de santé dimanche et j'aurais pu gagner la course, ce qui ne s'est pas produit. Mais nous avons au moins sauvé le podium."