Kubica reste deux jours de plus en réanimation

Publié le , modifié le

Alors que le pilote Renault paraissait sur la voie de la guérison, la télévision polonaise a annoncé qu'il allait finalement rester en soins intensifs, jusqu'à mercredi. Son "état de santé s'est dégradé tant sur le plan physique que psychologique" aurait annoncé sa fiancée, contredite par un communiqué de l'hôpital: "L'état de santé général de Robert Kubica est bon. Kubica restera en thérapie intensive pour encore deux jours afin d'établir un check-up complet".

L'évolution de' l'état de santé de Robert Kubica agite la presse ce mardi. Plusieurs sons de cloches se sont succédés et contredits aujourd'hui autour du pilote polonais. Ce matin, la télévision polonaise annonçait une détérioration importante de sa santé. Devant  la chaîne d'information polonaise TVN24, sa fiancée avait même annoncée que son "état de santé s'est dégradé tant sur le plan physique que psychologique". De quoi rapidement envisager le pire pour le pilote de l'écurie Renault, d'autant plus que, dans le même temps, l'hôpital Santa Corona de Pietra Ligure (près de Gênes, Italie) révélait vouloir le garder en soins intensifs. Quelques heures après ces premières déclarations (rumeurs ?) l'hôpital s'est exprimé via un communiqué, livrant des informations bien plus rassurantes. "L'état clinique est suffisamment satisfaisant pour programmer la dernière  intervention chirurgicale (de la partie postérieure de l'humérus) mercredi", a  ajouté l'hôpital.

Une troisième opération qui succéderait à celles de la main le dimanche 5 février (sept heures),  et du pied,  de l'épaule et la partie antérieure de l'humérus droits le vendredi suivant (neuf heures). Pour rappel, Kubica s'est gravement blessé lors du rallye Ronde di Andora, le 5 février  en Ligurie (nord de l'Italie), et a notamment eu la main et le bras droit  presque amputés par un rail de sécurité qui avait transpercé sa voiture.