Bianchi (Force India)
Bianchi n'a pas été retenu par Force India | DR

Jules Bianchi titularisé chez Marussia

Publié le , modifié le

Pour la première fois depuis 1995 et le Grand Prix de Monaco, il y aura quatre pilotes français au départ d'un Grand Prix de F1 cette saison. Jules Bianchi, âgé de 23 ans, a en effet été titularisé chez Marussia à la place du Brésilien Luis Razia, victime de problèmes de sponsors. Après avoir été pilote de réserve la saison passée chez Force India, Bianchi rejoint ainsi Grosjean, Vergne et Pic (qui roulait chez Marussia l'an dernier) dans le paddock.

Jules Bianchi pilotera la nouvelle Marussia à moteur Cosworth dès samedi et  dimanche à Barcelone, à la fin des derniers essais d'avant-saison. Il débutera  donc en F1 au Grand Prix d'Australie, le 17 mars à Melbourne, en remplaçant  chez Marussia son compatriote Charles Pic, parti cet hiver chez Caterham. L'autre pilote Marussia sera, comme prévu, le Britannique Max Chilton, 21  ans, qui lui aussi n'a jamais disputé de Grand Prix. 

La place de Razia, annoncé début février comme titulaire, était redevenue  libre en raison de difficultés financières du côté des sponsors du jeune pilote  brésilien, venu du GP2. D'après le site britannique Autosport, ils ont fait un premier versement  début février, lors des essais de Jerez, mais pas le deuxième, ce qui a incité  Marussia à ne pas faire rouler Razia la semaine dernière à Barcelone.

Bianchi, malgré plusieurs séances d'essais très réussies pour Force India  en 2012, n'avait pas été titularisé mercredi par l'écurie indienne, celle-ci  lui préférant l'Allemand Adrian Sutil, 30 ans, qui avait déjà piloté pour elle  de 2008 à 2011. "Tout le monde sait que Jules est rapide, ce qui lui manque c'est  l'expérience, donc ça peut être intéressant de courir chez Marussia, comme l'a  montré Pic", disait Nicolas Todt jeudi à l'AFP, avant d'entamer ces  négociations de dernière minute avec les responsables de Marussia. Le soutien de Ferrari a peut-être joué, Bianchi étant membre de la filière  Ferrari Drivers Academy et la firme italienne étant susceptible de fournir en  2014 des nouveaux moteurs V6 turbo hybrides à Marussia, surtout si Cosworth,  aux moyens limités, décide d'arrêter les frais par rapport à la nouvelle  réglementation technique qui entrera en vigueur.

AFP