"J'ai fait le con" : Le mea culpa de Charles Leclerc après sa collision avec son coéquipier Ferrari Sebastian Vettel

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Charles Leclerc (Ferrari).
Charles Leclerc (Ferrari). | Mark SUTTON / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après l'abandon des deux monoplaces Ferrari dès le premier tour du Grand Prix de Styrie, le Monégasque Charles Leclerc a souhaité revenir sur sa collision avec son coéquipier Sebastian Vettel. Il reconnaît son erreur et regrette d'avoir contribué à la faillite de son écurie.

"J'ai fait le con". Charles Leclerc n'est pas du genre à se défausser. Clairement fautif dans la collision des deux Ferrari ce dimanche lors du 1er tour du Grand Prix de Styrie, le Monégasque a rapidement mis les points sur les i, sans doute pour éviter à l'écurie italienne une crise interne, en plus des gros problèmes sportifs auxquels elle fait face depuis le début de la saison. 

"J'ai vu une opportunité, ou en tout cas j'ai cru voir une opportunité, je me suis dit qu'on pouvait peut-être gagner 4 ou 5 places, et j'ai foncé, s'est-il expliqué au micro de Canal plus juste après son abandon. Mais j'ai clairement tout foiré. Je le reconnais, j'ai fait le con." 

"J'espère qu'on va vite se réveiller" 

Un peu plus tôt, Sebastian Vettel s'était également exprimé au micro de nos confrères. "Je n'avais aucun endroit où aller, je ne sais pas ce que j'aurais pu faire...C'est vraiment dommage. Si c'est un cauchemar ? En tout cas, j'espère qu'on va vite se réveiller". 

Si Charles Leclerc avait accroché une 2e place inespérée le week-end dernier en Autriche, les premières performances de la SF 1000, la nouvelle monoplace de Ferrari, sont très loin du compte. Les essais libres et les qualifications, ce week-end sur le circuit de Spielberg, n'incitaient pas à l'optimisme. Ce double abandon confirme que la Scuderia est en train de rater son début de saison 2020.