Jacques Laffite : "Le début d'une belle période pour la F1 française"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Jacques Laffite

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur de six Grand Prix de F1 entre 1977 et 1981, Jacques Laffite a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme la victoire de Pierre Gasly au GP d’Italie ce dimanche à Monza. Après avoir « bondi » de son canapé devant la course, l’ancien pilote français a tenu à féliciter Gasly et son équipe, tout en savourant ce jour.

Bonjour Jacques, comment allez-vous après cette victoire historique de Pierre Gasly à Monza ?
Jacques Laffite :
"Je suis super heureux pour Pierre Gasly, évidemment. Il rentre dans le club des 109 pilotes vainqueurs d’un grand prix de Formule 1, et il est le bienvenu. Il le mérite amplement, surtout après avoir été un peu viré l’année dernière. Cette victoire fera reconnaître son talent, ses qualités. Et il est très jeune encore. C’est bien pour lui, pour le sport français. C’est très, très sympa d’avoir la Marseillaise sur un podium de Formule 1. C’était une course chiante qui est devenue passionnante, et qui nous offre des émotions uniques, qu’on n’avait un peu oubliées".

Vous vous y attendiez ?
JL : "Non c’est une surprise. On sentait que ça allait arriver un jour ou l’autre, que la France aurait une victoire via Pierre Gasly ou Esteban Ocon. Mais vous savez, le problème de la compétition automobile, c’est qu’il faut être dans la bonne équipe avec la bonne voiture. Pierre Gasly n’a pas la meilleure des voitures, mais elle est performante. Aujourd’hui, il a saisi sa chance. C’est aussi la victoire d’une équipe qui fait totalement confiance à son pilote et réciproquement. En F1, il faut beaucoup de monde pour obtenir la victoire d’un homme."

à voir aussi Formule 1 : Pourquoi la victoire de Pierre Gasly est historique Formule 1 : Pourquoi la victoire de Pierre Gasly est historique

Comment expliquer cette disette de 24 ans pour la F1 tricolore ?
JL :
"On a attendu parce qu’il y avait peu de pilotes français pendant un moment. Et ceux qui ont intégré la F1 n’étaient pas toujours dans les bonnes équipes. Heureusement Renault va essayer de faire gagner Esteban Ocon dès l’année prochaine. Ce sont des cycles. Il y avait une opportunité pour Pierre aujourd’hui, ce sera peut-être la seule de la saison, et c’est ça les champions : ils répondent présent quand il le faut. Les gens qui minimisent cette victoire, qui disent qu’elle est chanceuse : ce sont des cons. C’est cette incertitude du sport qui fait ce que c’est beau."

Est-ce la fin d’une disette ou le début d’un renouveau ?
JL :
"Je pense que c’est plutôt le début d’une belle période pour la Formule 1 française et j’espère aussi pour Renault avec Esteban Ocon dès l’année prochaine. C’est positif !"