Le Chinois Ma Qing Hua (HRT)
Le Chinois Ma Qing Hua sur une HRT | MARWAN NAAMANI / AFP

HRT est à vendre !

Publié le , modifié le

Après s'être enrichie de quelques équipes il y a trois saisons, la Formule 1 va-t-elle vivre des heures difficiles dans les prochains mois ? Faute de résultat et d'exposition, certaines équipes pourraient se retirer des paddocks. C'est le cas pour l'écurie espagnole HRT (ex-Hispania), 12e et dernière du championnat 2012 (0 pt marqué) qui a été mise en vente par son propriétaire le fonds de placement Thesan Capital. Des capitaux du Moyen-Orient seraient intéressés.

"Les propriétaires actuels du HRT Formula 1 Team -TC II Sarl- souhaitent confirmer qu'ils sont actuellement en négociations avec plusieurs groupes intéressés par le rachat de l'équipe", explique l'écurie espagnole dans un communiqué. "L'équipe dirigeante d'HRT espère conclure la vente dans les semaines à venir et, grâce à elle, permettre à l'écurie de continuer à progresser pour devenir une référence dans la Formule 1 moderne, après les réussites importantes de cette saison 2012". "Nous sommes très fiers du travail effectué par toute l'équipe, de son évolution sportive excellente, de son énorme potentiel, mais le moment est venu pour qu'elle continue à progresser avec de nouveaux soutiens financiers", conclut le texte. Selon le magazine britannique Autosport, des investisseurs du Moyen-Orient font partie des candidats actuels au rachat d'HRT.

Thesan Capital avait racheté en juillet 2011 l'écurie, alors appelée  Hispania, à l'homme d'affaires espagnol José Ramon Carabante. Depuis, elle a  déménagé dans de nouveaux locaux à Madrid mais n'a pas fait de miracle cette  saison, en raison d'un budget limité et de moteurs Cosworth moins performants  que les moteurs Renault, Ferrari et Mercedes de la plupart de leurs rivales. Les deux pilotes d'HRT en 2012 sont l'Espagnol Pedro de la Rosa et l'Indien Narain Karthikeyan, avec comme pilote de réserve l'Espagnol Dani Clos et comme pilote d'essai le Chinois Ma Qing Hua, très soutenu par les autorités de sa ville natale, Shanghai, et de son pays.