Lewis Hamilton
Le Britannique Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes | AFP - GETTY IMAGES

Hamilton, vainqueur au Canada, Rosberg à la dérive

Publié le , modifié le

Après son succès à Monaco, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté son deuxième succès consécutif (et de la saison), lors du Grand Prix du Canada qu'il rafle pour la 5e fois de sa carrière. Il a devancé Vettel (Ferrari) et Bottas (Williams). Mais le pilote britannique, auteur de la pole-position, a envoyé dans le bas-côté son coéquipier et rival, Nico Rosberg, lors du départ survolé par Vettel. Le leader du championnat du monde ne s'en est jamais remis, finissant 5e. Il n'a plus que 9 points d'avance au championnat sur Hamilton.

Le scénario avait des ressemblances avec celui survenu à Barcelone voici deux Grands Prix. Avec les deux meilleurs temps de la séance de qualification, les Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg avaient les cartes en mains pour dominer le début de course. Comme en Espagne, le Britannique a raté son départ, et l'Allemand s'est placé à sa hauteur. Mais là où les deux hommes avaient fini par s'accrocher au troisième virage, pour tous deux abandonner, cette fois, la touchette imposée par Hamilton a "seulement" contraint son coéquipier à passer par l'échappatoire, éviter l'herbe pour revenir sur la piste, très loin des meilleurs (10e à l'issue du 1er tour). Et pendant ce temps, Sebastian Vettel (Ferrari) se frottait les mains. Auteur d'une mise en action canon, il avait pris l'intérieur de Hamilton pour s'emparer de la place de leader au premier virage.

Pour la deuxième fois de la saison, les Mercedes se compliquaient la tâche. Vettel profitait de la mise en place du "safety car" consécutif à l'abandon de Button (McLaren), pour rentrer aux stands au 11e tour, et ainsi bénéficier du ralentissement général pour rester collé au peloton. Il reprenait les commandes de la course au 25e tour, lors du passage aux stands de Hamilton. Au 37e, c'était à lui de revenir changer ses pneus, ce dont profitait le Britannique pour reprendre la main. Dans des conditions climatiques plutôt clémentes, les gommes semblaient s'abîmer rapidement. Avec une Ferrari visiblement revigorée par l'arrivée d'un nouveau moteur sous le capot, Lewis Hamilton se trouvait sous pression, entre Vettel et l'obligation (ou pas) de changer ses pneus.

Rosberg pousse mais part à la faute

Pour éviter de céder un deuxième Grand Prix à la concurrence cette saison, Mercedes s'en remettait à son double champion du monde en titre, alors que Rosberg se débattait pour grignoter quelques places et se rapprocher du podium. Après avoir passé Ricciardo (Red Bull), il avalait Raikkonen (Ferrari) au 58e tour, sur les 70 de la course. Vainqueur des quatre premières courses de la saison, l'Allemand luttait pour ne pas voir la horde revenir sur lui au championnat. Revenu comme une balle dans l'échappement de Verstappen à 7 tours de l'arrivée, Rosberg ne parvenait pas à prendre le meilleur sur le plus jeune vainqueur de GP de l'histoire de la F1. Au contraire, après l'avoir passé dans le dernier tour, il est parti à la faute dans un virage, perdant l'espoir de prendre la 4e place. Et c'est donc en 5e position qu'il finit.

Devant, Lewis hamilton n'est pas retourné aux stands et a conservé ses 5 secondes d'avance sur Vettel, le seul à avoir rivalisé avec lui sur le circuit en ville de Montreal. A la radio, le Britannique a dédié sa victoire à Mohamed Ali. Pour garder sa deuxième place lors du départ, il a montré les muscles, comme "The Greatest" savait le faire avant ces combats ou sur le ring.

Résultat d​e la course

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) les 305,270 km en 1 h 31:05.296 (moyenne: 201,082 km/h)
2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 5.011
3. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 46.422
4. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) à 53.020
5. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 1:02.093
6. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 1:03.017
7. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) à 1:03.634
8. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes) à 1 tour
9. Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
10. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
11. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) à 1 tour
12. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
13. Esteban Gutiérrez (MEX/Haas-Ferrari) à 2 tours
14. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 2 tours
15. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 2 tours
16. Kevin Magnussen (DEN/Renault) à 2 tours
17. Pascal Wehrlein (GER/Manor-Mercedes) à 2 tours
18. Felipe Nasr (BRA/Sauber-Ferrari) à 2 tours
19. Rio Haryanto (INA/Manor-Mercedes) à 2 tours

Meilleur tour en course: Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:15.599 au 60e tour (moyenne: 207,669 km/h)

Abandons:
Jenson Button (GBR/McLaren-Honda): problème moteur, 11e tour
Jolyon Palmer (GBR/Renault): fuite hydraulique, 18e tour
Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes): problème mécanique 37e tour

Classements du championnat

Pilotes:
1. Nico Rosberg (GER) 116 pts
2. Lewis Hamilton (GBR) 107
3. Sebastian Vettel (GER) 78
4. Daniel Ricciardo (AUS) 72
5. Kimi Räikkönen (FIN) 69
6. Max Verstappen (NED) 50
7. Valtteri Bottas (FIN) 44
8. Felipe Massa (BRA) 37
9. Sergio Pérez (MEX) 24
10. Daniil Kvyat (RUS) 22
11. Romain Grosjean (FRA) 22
12. Fernando Alonso (ESP) 18
13. Nico Hülkenberg (GER) 18
14. Carlos Sainz Jr (ESP) 18
15. Kevin Magnussen (DEN) 6
16. Jenson Button (GBR) 5
17. Stoffel Vandoorne (BEL) 1

Constructeurs:
1. Mercedes-AMG 223 pts
2. Ferrari 147
3. Red Bull 130
4. Williams 81
5. Force India 42
6. Toro Rosso 32
7. McLaren-Honda 24
8. Haas 22
9. Renault 6

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze