Lewis Hamilton (GP de Chine)
La joie du pilote britannique Lewis Hamilton | AFP - MARK RALSTON

Hamilton triomphe à Shanghai

Publié le , modifié le

Le Britannique Lewis Hamilton a remporté son troisième Grand Prix de la saison à Shanghai et se rapproche de la tête du classement général. Mercedes signe un troisième doublé de suite puisque le leader du général Nico Rosberg a pris la deuxième place devant la Ferrari de Fernando Alonso. Pour la première fois de la saison, l'Espagnol monte sur le podium. Daniel Ricciardo a pris la quatrième place devant le quadruple champion du monde, Sebastian Vettel.

Il est bien l'homme de ce début de saison. Lewis Hamilton a remporté le 25e Grand Prix de sa carrière en Chine, le troisième de suite cette saison après ses succès en Malaisie et à Bahreïn. Et comme lors des deux précédentes courses, Mercedes signe un doublé puisque le leader du classement général, l'Allemand Nico Rosberg a pris la deuxième place. Comme en 2008 et 2011, Lewis Hamilton a dompté le circuit de Shanghai sans aucune contestation.

Il a survolé la course, laissant la meute se battre pour les places d'honneur. Une bataille remportée par Rosberg donc tandis que Fernando Alonso a résisté à la remontée du jeune Australien Daniel Ricciardo. L'Espagnol monte sur le podium pour la première fois depuis le Grand Prix du Brésil l'an dernier, sa 28e troisième place de sa carrière. Au classement, il prend aussi la troisième place à Nico Hulkenberg, derrière les deux Mercedes. Amer avec sa deuxième place, Rosberg est toujours leader (79 points) mais voit revenir son coéquipier Hamilton à quatre longueurs.

Premier podium pour Alonso, Vettel doit s'écarter

Il n'y a pas eu de suspense sur le circuit de Shanghai et les deux Flèches d'Argent se sont imposées, malgré le mauvais départ de Rosberg perturbé par la perte de sa télémétrie et un choc contre la Williams de Valtteri Bottas. Retombé à la 6e place, à la fin du premier tour, l'Allemand est remonté tranquillement jusqu'à la 2e place finale, pendant que son coéquipier se  promenait en tête. Hamilton, comme d'habitude, a moins usé ses pneus et moins consommé de carburant, ce qui lui a permis de terminer en roue libre, avec 18 secondes d'avance sur Rosberg et 25 secondes d'avance sur l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari). Auteur d'un départ parfait, ce dernier a été touché dans les premiers mètres par la Williams de son ex-coéquipier Felipe Massa mais sa Ferrari a bien résisté. Elle a pu conserver jusqu'au bout une petite marge d'erreur sur les deux Red Bull, malgré un pneu avant gauche très abîmé en fin de course.

Ce premier podium de l'année, sous les yeux de son nouveau Team Principal, Marco Mattiacci, "montre que nous sommes dans le coup", a-t-il remarqué à chaud,  sur le podium. Les deux Red Bull de Daniel Ricciardo, parti en première ligne, et de  Sebastian Vettel, le quadruple champion du monde en titre, à qui il a été  demandé, par son équipe, de laisser passer son coéquipier plus rapide,  terminent respectivement 4e et 5e, à distance respectable (27 et 51 secondes) des deux Flèches d'Argent, encore une fois intouchables.