Lewis Hamilton
La Mercedes de Lewis Hamilton en feu aux qualifications en Hongrie | MAXPPP - VALDRIN XHEMAJ

Hamilton maudit en qualifications en Hongrie

Publié le , modifié le

Nico Rosberg (Mercedes) a réalisé sa 3e pole-position consécutive (sa 6e de la saison) lors des qualifications du Grand Prix de Hongrie qui ont connu de nombreux rebondissements. Sebastian Vettel (Red-Bull) s'élancera en 2e position devant Valtteri Bottas (Williams). Meilleur temps des 3 séances d'essais libres, Lewis Hamilton a vu sa Mercedes prendre feu à l'entrée des stands, lors de la Q1. Comme la semaine dernière, le Britannique partira dans les dernières positions sur la grille. Dans cette Q1, Kimi Raikkonen (Ferrari), resté aux stands dans les dernières secondes, s'est fait sortir par Jules Bianchi (Marussia) au dernier moment. En début de Q3, la pluie s'est abattue, provoquant la sortie de route de Magnussen (McLaren). Premier Français, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) partira en 8e position.

Tous les voyants étaient au vert pour Lewis Hamilton. Meilleur temps des trois premières séances d'essais libres, il se voyait bien reprendre le chemin des pole-positions en Hongrie. En pole lors de quatre des cinq premières épreuves de la saison, il n'est pas parvenu à revenir en haut de grille. Alors qu'il rentrait aux stands, le feu s'est déclaré à l'arrière de sa Mercedes, le contraignant à s'arrêter et à la quitter. Il ne pouvait alors que constater les dégâts, et se rendre compte que comme la semaine dernière à Hockenheim, il serait en fond de grille au départ. Une fuite d'essence serait à l'origine de cet incendie très préjudiciable.

Auteur d'une exceptionnelle remontée en Allemagne, lui permettant de monter sur le podium, le Britannique aura plus de difficultés pour y parvenir ce week-end, sur un circuit qui permet moins les dépassements. Le Britannique pourrait perdre de gros points dans cet incident, face à son coéquipier et leader du championnat, Nico Rosberg.

L'erreur de Raikkonen

Il n'y a pas eu d'incident mécanique mais Kimi Raikkonen n'a pas pu voir, non plus, la Q2. Le pilote finlandais pensait avoir roulé suffisamment vite en début de séance pour épargner ses pneus et rester aux stands. Mais dans les ultimes secondes de la Q1, Jules Bianchi (Marussia) l'a expulsé de la dernière place qualificative de la séance. Le pilote Ferrari s'élancera donc en 17e position dimanche. Le Français passe en Q2 pour la deuxième fois de la saison, après Silverstone (12e sur la grille).

La pluie perturbe la Q3

Les rebondissements n'ont pas cessé dans ces qualifications. Juste avant le début de la Q3, la pluie s'est abattue. Et sur le premier tour lancé, au premier virage après les stands, Nico Rosberg (Mercedes) faisait un tout-droit, mais parvenait à récupérer sa voiture avant de heurter le mur de pneus. Ce n'était pas le cas de Kevin Magnussen (McLaren), son premier poursuivant sur la piste, qui venait s'encastrer dans les pneus et voyait sa séance terminée. Son coéquipier Jenson Button évitait la même erreur de justesse. Le drapeau rouge était sorti. De retour sur la piste, les rescapés ont peu à peu haussé le ton. Mais pour la dixième fois en onze épreuves cette saison, la pole est revenue à une Mercedes, celle de Nico Rosberg. C'est sa troisième consécutive, sa 6e de la saison, sa 10e en carrière. Le leader du championnat du monde peut réaliser une excellente affaire ce week-end, au vu de la position de Hamilton sur la grille de départ.

Grille de départ:

    1re ligne:
    Nico Rosberg (GER/Mercedes)
    Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
    2e ligne:
    Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes)
    Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault)
    3e ligne:
    Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
    Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes)
    4e ligne:
    Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
    Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Renault)
    5e ligne:
    Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes)
    Kevin Magnussen (DEN/McLaren-Mercedes)
    6e ligne:
    Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Renault)
    Adrian Sutil (GER/Sauber-Ferrari)
    7e ligne:
    Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes)
    Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari)
    8e ligne:
    Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault)
    Jules Bianchi (FRA/Marussia-Ferrari)
    9e ligne:
    Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
    Kamui Kobayashi (JPN/Caterham-Renault)
    10e ligne:
    Max Chilton (GBR/Marussia-Ferrari)
    Marcus Ericsson (SWE/Caterham-Renault)
    11e ligne:
    Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
    Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Renault)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze