Lewis Hamilton - 2010 - McLaren
Lewis Hamilton | AFP - FRED DUFOUR

Hamilton : "Je suis extatique"

Publié le , modifié le

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), vainqueur du Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, a affirmé en conférence de presse avoir évolué "l'esprit plus libéré", après avoir affronté des "problèmes", "des doutes" et "des pressions". Avec ce troisième succès de la saison, il espère pouvoir profiter de cette dynamique pour la dernière course de la saison au Brésil.

On vous a entendu dédier cette victoire à votre mère...
"Tout à fait. C'était son anniversaire ce week-end. C'est super que je puisse gagner alors qu'elle est ici. Ca a été l'un de mes meilleurs GP Je me suis dit cela en revenant vers mes stands: être capable de repousser les meilleurs pilotes du monde est difficile à faire. Surveiller les pneus, gérer l'écart... Je suis extatique, vraiment très heureux d'être à nouveau en haut (du podium, ndlr). C'est génial. Ce soir, je peux prendre l'avion avec le sourire."

C'est l'un des premiers week-ends que vous semblez aborder sereinement. Est-ce cela qui a fait la différence?

"Je ne sais pas. Effectivement, ce week-end, j'avais l'esprit plus libéré, j'avais moins de poids, moins de pensées, de problèmes, quels qu'ils soient. J'ai juste pu piloter l'esprit clair. En général, mes qualifications ont toujours été bonnes. Mais dans les dernières courses, il y avait ces erreurs... Je ne sais pas. Je ne pensais pas comme il faut. Ce week-end, c'était le cas. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai bénéficié d'un grand soutien ici ou pour une autre raison, mais j'ai eu un bon feeling tout le week-end."

Cette victoire aurait-elle été plus spéciale si vous aviez battu Sebastian Vettel en piste?
"Je ne sais pas. Je vous le dirai quand cela se produira. Clairement, nous étions très rapides. Cela aurait donc été très serré. Sebastian, encore une fois, a pris un excellent départ, il est bien sorti du premier virage. Il avait donc déjà creusé un bon petit écart. De temps en temps, selon moi, on a besoin de malchance pour remarquer les bons moments. Je ne me souviens même pas la dernière fois qu'il été malchanceux."

Pourquoi dites-vous que cette victoire est l'une de vos plus belles?

"Et bien... j'ai eu des victoires intéressantes, certaines plus que d'autres. Mais celle-ci est l'une des plus belles à cause de ma propre performance, du fait que je n'ai commis aucune erreur. Vu la pression à laquelle j'étais soumis et les doutes qui m'étreignaient, je suis fier d'avoir réalisé une telle performance et d'avoir terminé au sommet."

Est-ce que, sans mauvais jeu de mot, ce succès vous remet en piste?
"Il est encore tôt pour le dire, mais c'est assurément le début de quelque chose que j'espère positif. Nous avons une autre course devant nous au Brésil. Il faut que je me concentre là-dessus pour essayer de garder le bon rythme."

AFP