Lewis Hamilton - 2010 - McLaren
Lewis Hamilton, nouveau patron du classement des pilotes | AFP - FRED DUFOUR

Hamilton: "J'ai eu beaucoup de chance !"

Publié le , modifié le

Superbe vainqueur dimanche à Spa du Grand Prix de Belgique de Formule 1, après avoir mené de bout en bout, le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes), aussi heureux que modeste, a ensuite reconnu avoir eu "beaucoup de chance".

"C'était un super week-end et une course très dure, qui aurait pu tourner à la loterie, mais j'ai eu beaucoup de chance. Ma réaction sur le podium vous a montré à quel point je suis heureux. C'est l'une des victoires dont je me souviendrai longtemps. J'aime tellement la course, j'ai ça dans le sang, et quand jai raté mon freinage (au 35e tour) j'ai vraiment eu peur de tout perdre. J'avais perdu de la température dans mes pneus, j'ai bloqué mes roues et je suis parti si loin de la trajectoire que je ne pouvais pas revenir à la corde. Je suis allé jusqu'au mur et je l'ai à peine touché avec mon aileron avant. J'ai eu beaucoup de chance de m'en sortir, ça glissait tellement".

Quels ont été les autres moments clés de votre course ?
 "Quand on est devant, on est le premier à arriver sur ce qui se présente, donc il faut vraiment être en contrôle. Quand il s'est mis à pleuvoir, à la fin, ce n'était pas évident de choisir le bon moment pour s'arrêter, car ici on ne sait jamais à quoi s'attendre. On a fait le meilleur arrêt au stand de toute la saison, un changement de pneus fantastique, et j'ai pu repartir avec une bonne avance. A la fin, j'espérais que la voiture de sécurité allait rester plus longtemps sur la piste et je n'avais plus qu'un seul objectif: ramener la voiture en un seul morceau. C'est bien de rentrer de vacances et de gagner ici".

Souhaitez-vous désormais être considéré comme le pilote N.1 de McLaren ?
 "Toute l'équipe a vraiment fait un super boulot pour maximiser ce qu'on pouvait espérer ici. Aujourd'hui, Jenson (Button) n'a pas eu de chance, je suis désolé pour lui parce qu'il faisait un super boulot à la 2e place. On est traité de la même façon et c'est très bien, car ça nous permet souvent de marquer des points. Je n'ai aucune raison d'avoir un traitement préférentiel. Vous avez vu comme ça change vite, il y a encore beaucoup de courses et de points à marquer. Le plus proche maintenant, c'est Mark, mais je pense que le championnat est encore ouvert".

AFP