F1 Hamilton Lewis McLaren 062010
Lewis Hamilton | AFP-BARBOSA

Hamilton en position de force

Publié le , modifié le

Nouveau leader du championnat du monde à la faveur de son succès à Spa, Lewis Hamilton a les cartes en main pour enfoncer le clou pour la 60e édition du Grand Prix de Monza. Désormais, seul Mark Webber (à trois points) semble en mesure d'aller chercher le Britannique. Un fossé existe déjà en effet entre les deux premiers et Sebastian Vettel, à 18 points de Webber. Mais rien n'est acquis, surtout sur ce circuit considéré comme le plus rapide de la saison.

"Il Tempio della velocità" reste l'un des objectifs de Lewis Hamilton, qui est bien conscient qu'une victoire au Grand Prix d'Italie est un must. Le Britannique qui a déjà remporté les Grands Prix de Monte-Carlo, Silverstone et Spa, aimerait bien ajouter à son palmarès celui de Monza. "Je me souviens que David Coulthard a dit, il y a deux ans, qu'il était fier d'avoir gagné avec McLaren ces quatre courses liées à l'histoire du sport. Je sais exactement ce qu'il veut dire. Ce ne sont pas simplement les endroits qui sont unique ; ils sont très spéciaux. On y ressent le poids de l'Histoire bien plus qu'ailleurs", a commenté Hamilton. Mais surtout, un nouveau succès placerait le pilote McLaren en excellente position pour s'offrir un deuxième titre après celui obtenu en 2008.

Webber, donc, aimerait bien jouer les trouble-fêtes jusqu'au bout. Conscient que Red Bull fonde beaucoup d'espoirs sur ses épaules ainsi que sur ceux de Sebastian Vettel, l'Australien sait qu'il va devoir de nouveau faire la différence avec son coéquipier, et enfin obtenir de son écurie, le rôle de premier pilote. Il partage par ailleurs l'avis de Hamilton sur la valeur de ce Grand Prix. "Il y a beaucoup de choses qui font que Monza est unique et spécial", indique-t-il.

Déjà relégué en quatrième position, Fernando Alonso, a dû pousser un "ouf" de soulagement après la décision de la FIA de ne pas sanctionner d'avantage Ferrari après les consignes données à Massa de laisser passer Alonso lors du GP d'Allemagne. Seule l'amende de 100 000 dollars a été maintenue. Si le titre mondial s'éloigne pour certains, ce GP représente tout de même un beau trophée à aller chercher. Comme l'ont déjà rappelé Hamilton et Webber, gagner à Monza n'est pas anodin. Robert Kubica qui est monté pour la première fois sur un podium ici-même, à Monza (en 2006), estime que la course restera ouverte ce week-end. Le pilote polonais précise également que l'utilisation du F-duct. Ce nouveau système aérodynamique développé par McLaren et repris par la suite par d' autres écuries, peut être enclenché par le genou ou par le dos de la main gauche (pour Ferrari) du pilote. Son utilisation bloque l'entrée d'air qui traverse la monoplace, et permet en ligne droite un gain de vitesse atteignant 10 km/h. Sur les grands lignes droites de Monza, le F-duct pourrait bien être décisif...

Romain Bonte