hamilton vettel 112012
Hamilton devant Vettel | AFP

Hamilton en pole, Vettel en route pour le titre

Publié le , modifié le

Auteur du meilleur temps des qualifications, Lewis Hamilton s'élancera dimanche de la première place au Grand Prix du Brésil. Quatrième, Sebastian Vettel est bien parti pour décrocher le titre de champion du monde à l'issue de cette 20e et dernière manche, l'Espagnol Fernando Alonso n'ayant signé que le septième temps.

Avec 13 points de retard sur Sebastian Vettel, Fernando Alonso qui occupera la huitième place au départ du dernier GP de la saison (septième après le déclassement de Maldonado qui n'a pas fait peser sa monoplace à l'issue des qualifs), devra miser sur un petit miracle pour aller chercher le titre de champion du monde. Le temps capricieux de ces dernières heures pourrait encore changer la donne, le pilote espagnol étant bien plus à l'aise dans de telles conditions que le champion du monde allemand. "Je ne suis pas trop préoccupé par ce résultat, même si je sais que j'aurais pu faire un peu mieux, mais j'ai fait une petite erreur dans mon  premier tour lancé en Q3 et je n'étais pas assez rapide lors de ma deuxième  tentative", a déclaré Vettel après la séance.

De son côté, Alonso restait pragmatique. "Ce n'est pas une surprise, on s'y attendait plus ou moins", a-t-il indiqué, tout en admettant qu'il pourrait être bien aidé par "des circonstances étranges. Il nous faut une course chaotique, d'une manière ou d'une autre, avec  de la pluie ou quelque chose d'autre". S'il est hors course pour le titre suprême, Lewis Hamilton a de nouveau démontré toute l'étendue de son talent en s'offrant la 26e pole position de sa carrière. Le Britannique, champion du monde 2008 et futur pilote Mercedes, a bouclé son meilleur tour en 1 min 12 sec 458/1000, soit 55  millièmes de mieux que son coéquipier Button. La première ligne sera occupée par deux monoplaces McLaren, placée devant les deux Red Bull.

A noter que l'Australien Mark Webber a réussi à devancer Vettel lors de ces qualifications. "Mark (Webber) est allé un peu plus vite, mais le plus important c'est que nous sommes compétitifs ce week-end", a ajouté Vettel, pour qui "c'est normal d'avoir des voitures autour de soi. Ce serait ennuyeux si j'étais tout seul sur  la grille. Nous avons des rétroviseurs mais nous essayons de ne pas trop les utiliser". Ce Grand Prix marquera par ailleurs la retraite définitive de Michael Schumacher. L'Allemand, septuple champion du monde, s'élancera de la 14e position.

Romain Bonte