nico rosberg hamilton mercedes
Nico Rosberg (Mercedes), vainqueur du Grand Prix d'Australie, avec son coéquipier Lewis Hamilton (2e). | PETER PARKS / AFP

Hamilton devant Rosberg au Grand Prix du Canada

Publié le , modifié le

Mercedes a dominé la première séance d'essais libres du Grand Prix du Canada vendredi à Montréal en plaçant ses deux pilotes Lewis Hamilton et Nico Rosberg aux avant-postes, le Britannique devançant l'Allemand de près d'une demi-seconde.

Le triple champion du monde a parcouru 22 tours du circuit Gilles-Villeneuve, soit huit de moins que son coéquipier pour terminer avec un temps de 1 min 14 sec et 755/100, Nico Rosberg ne pouvant faire mieux que 1 min 15 sec et 086/100. Les deux bolides étoilés devancent la Ferrari de l'Allemand Sebastian Vettel (1 min 15 sec et 243/100), la Red Bull du jeune prodige néerlandais Max Verstappen (1 min 15 sec et 553/100) puis l'autre Ferrari du Finlandais Kimi Raikkonen, relégué à près d'une seconde. 

Cette première séance d'essais libres, disputée sur une piste sèche mais sous un temps nuageux, a été marquée très vite après son début par une sortie de route du Brésilien Felipe Massa (Williams) qui a endommagé l'arrière de sa monoplace et a dû rentrer aux stands à pieds. A quatre minutes de la fin de cette séance qui en comptait 90, c'est le Britannique Jenson Button (McLaren Honda) qui a été contraint de rentrer au ralenti, victime d'un problème mécanique et qui n'aura pu au final parcourir que 8 tours. Le Français Romain Grosjean (Haas) a pour sa part terminé à la 13e place avec un temps de 1 min 17 sec et 008/100. Sur un circuit particulièrement exigeant sur le plan du freinage, plusieurs pilotes se sont ratés au virage 14, une chicane, ratant le point de corde et se retrouvant contraints de couper le virage.

Températures

Si la deuxième séance d'essais libres prévue à 14H00 locales (18H00 GMT) et celle pour les qualifications qui doit se disputer samedi à la même heure devraient en principe se disputer par un temps sec et plutôt printanier (une vingtaine de degrés), la donne pourrait changer dimanche où il est prévu pour le jour de la course de la pluie et des températures beaucoup plus fraiches. Elles pourraient tomber à 15 degrés pour le départ prévu pour 14h00 locales ce qui pourrait surprendre des équipes peu habituées à courir dans ces conditions. Le comportement des pneus Pirelli qui les équipent pourrait s'en trouver modifié et le fait que les essais se disputent par une température plus clémente complique la tâche des ingénieurs et tacticiens. Les Mercedes passent pour moins bien réagir à une température fraiche mais Niki Lauda, l'ancien triple champion du monde autrichien aujourd'hui président non-exécutif de Mercedes AMG, n'y attache pas beaucoup d'importance. 

"Les températures ne font pas de différence, elles sont les mêmes pour tout le monde", a-t-il déclaré à l'AFP. La petite déception de cette première séance d'essais libres est venue de l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) qui n'a pu faire mieux que onzième à deux secondes de Lewis Hamilton et plus d'une seconde de son coéquipier Max Verstappen, vainqueur du Grand Prix d'Espagne il y a un mois. Ricciardo affirme avoir pardonné à son équipe pour ses errements au GP de Monaco il y a quinze jours qui lui ont probablement fait perdre la victoire, et aura sans doute à coeur de décrocher au moins une place sur le podium dimanche qui lui permettrait de se maintenir dans la course au titre. Il compte actuellement 40 points de retard sur le premier, Nico Rosberg, et 16 sur le deuxième Lewis Hamilton, sachant qu'une victoire rapporte 25 points. Après une deuxième place à Monaco, il aura à coeur à Montréal de montrer qu'il peut enfin monter sur la plus haute marche.

AFP