F1 hamilton lewis mclaren 062010
Lewis Hamilton | AFP-Kamm

Hamilton de bout en bout

Publié le , modifié le

Parti en pole, Lewis Hamilton a coupé la ligne d'arrivée le premier au Grand Prix du Canada. Il réalise un coup double en prenant en outre la tête du championnat du monde. Le pilote de l'écurie McLaren a devancé son compatriote et coéquipier Jenson Button et l'Espagnol Fernando Alonso, sur Ferrari. Il s'agit de la deuxième victoire d'affilée du Britannique.

Sous la menace d'Alonso une grande partie de la course, Hamilton a finalement pris son envol dans les derniers tours de piste. Alonso qui a pris brièvement la tête à mi-chemin, a dû se contenter de la troisième marche du podium. Une troisième place qui a le mérite de redonner des couleurs à Ferrari qui en avait bien besoin. En revanche, les Red Bull n'ont jamais été en mesure de titiller une place sur le podium, Sebastian Vettel -parti de la première ligne- termine ainsi 4e devant Mark Webber, 5e.

Finalement, la passe d'armes n'a pas eu lieu et l'espoir des deux pilotes Red Bull, partis en  pneus médiums, contrairement aux autres hommes de tête, pour ensuite les  dépasser à la faveur des arrêts aux stands, a été réduit à néant. Vettel, qui n'a jamais tiré profit  de cette stratégie, a été incapable de menacer les McLaren et Alonso. De son côté, Webber n'a pas été très heureux . Alors qu'il devait commencer la course en 2e position, l'Australien a été pénalisé avant le départ de cinq places  pour avoir dû changer sa boîte de vitesses. Il a ensuite passé une vingtaine de tours aux commandes de la course mais s'est incliné en piste face à Hamilton.

Derrière, les points ont été attribués à l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes) qui a terminé 6e, devant le Polonais Robert  Kubica (Renault, 7e), ces deux pilotes finissant à près d'une minute des McLaren. Belle prestation du Suisse Sébastian Buemi (Toro Rosso), qui s'est offert le luxe de dépasser Michael Schumacher en fin de course. Le septuple champion du monde n'a rien pu faire face aux deux Force India de Vitantonio Liuzzi (9e) et Adrian Sutil (10e) qui l'ont éjecté des points dans  les derniers virages.

Romain Bonte