F1 Hamilton Lewis McLaren 062010
Lewis Hamilton | AFP-BARBOSA

Hamilton attendu au tournant

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton qui a repris les commandes du classement des pilotes après son succès au Canada, s'attaque au Grand Prix d'Europe, qui se déroule à Valence depuis 2008. L'autre pilote McLaren, Jenson Button, pourrait aussi avoir un coup à jouer ce week-end. Mais lors de la 1ère séance d'essais libres, c'est Nico Rosberg (Mercedes) qui a devancé les deux hommes, Robert Kubica (Renault) réalisant le 4e temps. Les Red Bull de Vettel et Webber sont 6e et 7e.

En dehors des McLaren, l'écurie Ferrari apparaît comme l'une des principales favorites d'une course qui devrait se courir sous un soleil de plomb. Evoluant à domicile, Fernando Alonso se présente donc comme un concurrent très sérieux. La Scuderia qui a repris de belles couleurs au Canada avec la troisième place de l'Espagnol, a sûrement des ambitions revues à la hausse. "C'est toujours un sentiment incroyable de courir à domicile", déclare-t-il qui précise que "le tracé devrait nous convenir. Nous visons donc le podium et le rêve serait de remporter la course. Je suis optimiste. Pour le moment, il y a déjà eu cinq changements de leader au championnat. J'espère que nous serons plus constants dans la deuxième partie de la saison", a prévenu le double champion du monde (2005, 2006).

Son coéquipier Felipe Massa aura également à coeur de bien figurer, lui qui avait raté ce rendez-vous l'an passé en raison de son accident en Hongrie. Mais le Brésilien se rappellera surtout qu'il s'est imposé ici-même en 2008, pour la première édition du GP d'Europe à Valence. A l'époque il s'était emparé de la pole pour finir le lendemain en beauté. "Tout s'était bien passé. J'espère réussir un aussi bon week-end que celui que j'ai connu en 2008", a-t-il indiqué.

Pour Lewis Hamilton, ce week-end pourrait être décisif dans sa quête pour un deuxième titre mondial après celui acquis en 2008. "Je suis impatient de courir à Valence. J'y ai fait une super course d'attaque l'an dernier mais j'ai terminé deuxième ces deux dernières saisons, j'ai donc l'impression de ne pas avoir terminé le travail !", a lancé le Britannique. "En tant que pilote, c'est ce genre de variété qui rend la course excitante et imprévisible, soit tout ce que l'on peut demander. (...) Ce n'est pas un circuit où nous avons vu tellement de dépassements par le passé, mais je pense que ça pourrait être différent cette année."

Depuis la Turquie et l'accrochage entre les deux pilotes Mark Webber et Sebastian Vettel, rien ne va plus. La sérénité n'y est plus, et plus inquiétant encore, les résultats sportifs ne sont plus au rendez-vous, avec un Grand Prix du Canada lors duquel les deux monoplaces ont été décevantes. Ce Grand Prix sera l'occasion de gommer les derniers résultats et pourquoi pas, retrouver le chemin du succès.

Romain Bonte