Lewis Hamilton
Le Britannique Lewis Hamilton | AFP - DIMITAR DILKOFF

Hamilton assomme la concurrence aux qualifs

Publié le , modifié le

Descendu sous la minute quarante-et-une, Lewis Hamilton (McLaren) a logiquement raflé la pole-position sur le circuit d'Abu Dhabi. Pour la course au titre mondial, Sebastian Vettel (Red Bull) a pris un avantage en réalisant le 3e temps juste derrière son coéquipier Mark Webber, tandis que son rival, Fernando Alonso (Ferrari) ne s'élancera que de la 7e place. Romain Grosjean (Lotus), 10e temps, pourrait avoir gêné l'Ibère. Une enquête est en cours.

Meilleur de la première séance d'essais libres, meilleur temps de la 3e séance d'essais libres, Lewis Hamilton a logiquement parfait son début de week-end en réalisant la pole-position à Abu Dhabi. Et le pilote britannique l'a fait en passant nettement sous la 1'41", pour décrocher sa 25e pole-position en carrière, la 6e cette saison. Seul Mark Webber est parvenu à descendre en-dessous de cette barre, de justesse (1'40"978). Inutile de dire qu'il s'est placé en situation idéale pour jouer les arbitres pour la couronne mondiale des pilotes. 

Jusque dans les dernières secondes, Sebastian Vettel pensait avoir fait une bonne affaire avec le 2e temps. Mais son coéquipier, Mark Webber, lui a chipé la place sur la première ligne, le reléguant en 2e ligne aux côtés de Pastor Maldonado (Williams). Cela reste une bonne position pour le pilote allemand, puisque son rival au championnat, Fernando Alonso (Ferrari) n'a réalisé que le 7e temps. Mais attention, le titre pourrait passer par le bureau des commissaires. En effet, la Red Bull de Vettel n'a pas eu suffisamment d'essence pour rallier les stands à l'issue de son dernier tour, ce qui pourrait lui valoir une pénalité. Et les commissaires ont également ouvert une enquête à l'encontre de Romain Grosjean (Lotus), 10e temps des qualifications, qui aurait gêné Fernando Alonso (Ferrari). Ces examens pourraient-ils modifier la grille de départ ?

Cette séance de qualifications n'a pas souri à Michael Schumacher (Mercedes), éliminé en Q2 avec le 14e temps, tout comme à Kamui Kobayashi (Sauber), auteur du 16e temps. Et malgré son 5e temps lors de la 3e et dernière séance d'essais libres qui précédait les qualifications, Nico Hulkenberg (Force India) a aussi fait partie de cette charrette de la Q2 en finissant avec le 11e temps.