Gutierrez, 2ème de cordée chez Haas en 2016

Gutierrez, 2ème de cordée chez Haas en 2016

Publié le , modifié le

C'est officiel : le Mexicain Esteban Gutierrez sera le deuxième pilote de Haas F1 Team en 2016. C'est l'écurie américaine, petite nouvelle en F1 qui est attendue dans les paddocks en 2016, qui l'a annoncé en marge du Grand Prix du Mexique qui se courra dimanche. "Esteban a un énorme potentiel, il a travaillé avec Ferrari cette saison, et nous croyons avoir une combinaison de pilotes très compétitive", a déclaré Gene Haas, l'homme d'affaires américain qui finance l'écurie. A 24 ans, Gutierrez aura pour partenaire le Français Romain Grosjean

"C'est un pilote jeune et ambitieux, mais qui a de l'expérience, il connait  la méthodologie de travail chez Ferrari. Notre duo de pilotes va nous permettre  de développer au mieux notre voiture et atteindre notre but qui est de marquer  des points lors de notre première saison", a-t-il ajouté.

A 24 ans, Gutierrez possède une petite expérience : deux saisons comme pilote titulaire pour l'écurie Sauber (2013 et 2014) puis une saison en tant que pilote de réserve de Ferrari. Cela a suffit à Haas pour lui proposer un contrat même si sa présence chez Ferrari a, à coups sûrs, été un argument de poids puisque le constructeur italien est un partenaire important de Haas F1 Team. 

"Haas me donne la chance de construire quelque chose grâce à mon expérience  avec Ferrari, je veux donner le meilleur de moi-même, a assuré Gutiérrez suite à l'officialisation de son transfert. Gene Haas croit en moi, je crois dans leur projet, se retrouver dans un  baquet d'une voiture compétitive avec un moteur Ferrari est quelque chose de  spécial et je ne vais pas laisser passer ma chance". 

La saison prochaine, Gutierrez aura le Français Romain Grosjean, sous contrat jusqu'à cette année avec Lotus, comme coéquipier. Une nouvelle qui réjouit le jeune Mexiquain qui a déjà été en binôme avec des pilotes tricolores. "Souvenez-vous en 2009, en F3, j'ai été l'équipier d'Adrien Tambay et de mon regretté ami Jules Bianchi chez ART", rappelle-t-il dans les colonnes de L'Equipe. Avant d'ajouter : "J'adore la France, J'ai vécu 4 années à Paris et, dès 2001, j'étais venu à Lyon pendant un an pour y apprendre la langue. Mais la nationalité de mon équipe importe peu. Ce qui compte, c'est son caractère". 

Isabelle Trancoën