Jean-Eric Vergne avant le départ (Toro Rosso)
Jean-Eric Vergne avant le départ (Toro Rosso) | DR

Grosjean, Vergne et Pic font leurs gammes

Publié le , modifié le

Rageant. Frustrant. Positif. Les pilotes français sont repartis de Melbourne avec des sentiments mitigés. Sorti par Maldonado dès le 2e tour, Romain Grosjean a perdu une bonne occasion de prendre des gros points. Jean-Eric Vergne a lui perdu le point de la 10e place dans le dernier tour. Charles Pic est lui satisfait d'avoir roulé presque jusqu'au bout.

On avait perdu l'habitude de chercher les noms des pilotes français dans les feuilles de classement ou dans les bandeaux tournants en boucle sur nos écrans. S'il faut encore un peu de patience pour voir défiler les Grosjean Vergne et Pic, l'optimisme est de rigueur. Pour le pilote Lotus, malheureusement écarté de la course au podium par Maldonado dès le 2e tour, la 3e place des qualifications signifie déjà beaucoup. Grosjean devra se mettre à l'abri des imprudents en réussissant de meilleurs départs."J'ai eu un petit souci au départ, car je n'ai pas réussi à passer la deuxième, mais depuis on a compris pourquoi, donc c'est réglé et on va modifier ça pour le futur, assure Grosjean. L'impulsion a été bonne et je suis parti sur la droite pour me décaler de Lewis (Hamilton, parti en pole position), mais après je n'arrive pas à passer le deuxième rapport et tout le monde me rattrape." Pas le temps de tergiverser pour le Français qui se projette déjà à Sepang avec l'espoir d'aller beaucoup plus loin le dimanche. "J'étais déçu pendant un petit moment, mais après je suis redevenu philosophe. Il y avait de quoi faire entre 3e et 4e aujourd'hui, donc il faut se dire qu'on va en Malaisie avec plein d'espoir et l'envie de bien faire sur ce qui est peut-être mon circuit préféré, avec des virages rapides au milieu de la forêt tropicale, ça monte et ça descend, c'est top".

Pour son premier Grand Prix avec Toro Rosso, Sébastien Bourdais avait pris deux points avec panache. Le panache, il était aussi du côté de Jean-Eric Vergne, débutant dans l'écurie austro-italienne. Un peu trop même car son excès d'agressivité lui a coûté un voire deux points (11e à l'arrivée). Dixième à l'entame du dernier tour du GP d'Australie, le Français s'est montré gourmand derrière la Force India de Paul di Resta. Son dépassement raté coûtera sa position au profit de son coéquipier Daniel Ricciardo. "Jean-Eric a juste été un petit peu top agressif", a regretté le patron de Toro Rosso Franz Tost. Retardé en début de course par un contact avec Webber, "JEV" a toutefois eu l'occasion de montrer son talent en faisant une belle remontée dans les points. Si sa fin de course inachevée lui reste en travers de la gorge, il a posé les premiers jalons de sa carrière en F1. "C'est la course, j'ai beaucoup appris pour mon premier week-end en F1 et il y a encore 19 courses dans lesquelles je pourrai marquer des points, indique-t-il. La voiture marche bien et nous avons été dans le coup tout le week-end, donc j'ai hâte de reprendre la piste en Malaisie dans quelques jours".

Du côté de Charles Pic, dernier des trois mousquetaires, l'objectif était beaucoup moins élevé. Dernier qualifié mais pas éliminé comme les deux HRT, il était au départ de la course. En manque d'expérience au volant de sa Marussia, fraîchement sortie des ateliers, aller au bout était le plus important. Ce sera presque le cas puisque Pic s'est arrêté dans le dernier tour pour préserver son moteur. Il est classé 15e. "Je peux tirer un bilan positif parce que j'ai pris un bon départ et que mon premier relais s'est bien passé, j'étais tout près des temps de Timo (Glock, son coéquipier) pendant mes dix premiers tours, à trois dixièmes environ, et même un peu mieux dans les dix tours suivants", raconte Pic. Victime d'un problème de pression d'huile, il a été contraint de lever le pied pour ne pas casser son moteur Cosworth. Solide et régulier, Pic continue son apprentissage et doit maintenant se rapprocher de Glock dont le meilleur temps en course est encore assez loin (1'34"253 contre 1'35"011).

Xavier Richard @littletwitman