Romain Grosjean gros plan casque 042013
Romain Grosjean | AFP

Grosjean à un tournant de sa carrière

Publié le , modifié le

Auteur de son premier podium de la saison, Romain Grosjean doit voir en cette performance un signe d'encouragement, voire peut-être un déclic pour sa carrière.

La saison passée était proche d'un calvaire pour lui. Affublé par Mark Webber d'un surnom difficilement gérable pour un jeune pilote ("le taré du premier tour"), le Français a confirmé à l'occasion du GP de Bahreïn qu'il était capable de grandes performances. Il semblerait que cette saison soit un moment charnière dans sa carrière. Sans coup d'éclat jusque là, et alors que les critiques commençaient à s'amplifier au sein même de son équipe, Grosjean a néanmoins toujours fini dans les points lors des trois premiers rendez-vous. "Même si j'avais marqué des points, les trois premières courses n'avaient pas été faciles pour moi", a-t-il indiqué. Doucement mais sûrement, il monte en puissance.

"Beaucoup plus à l'aise"

En décrochant le quatrième podium de sa carrière, le pilote Lotus a d'abord confirmé qu'il savait gérer une course compliquée de bout en bout. Pourtant parti en 11e position sur la grille de départ (il a été éliminé en Q2 pour 60 millièmes de seconde) Grosjean a travaillé tout le week-end avec son équipe pour corriger les problèmes perçus lors des séances de qualifications. Disposant d'un nouveau châssis et d'une voiture avec laquelle il se sentait "beaucoup plus à l'aise", le natif de Genève n'avait plus trop d'excuses, et un mauvais résultat n'aurait pas été du goût d'Eric Boulier, le patron de l'écurie. "Je sentais que la voiture était de retour, elle avançait comme je le souhaitais depuis le début de saison, et elle est bien plus rapide sur la distance d'une course", a résumé le pilote de 27 ans.

Gagner en maturité

S'il disposait en fin de course de pneus en meilleur état que ceux de Paul Di Resta, Grosjean a eu le mérite d'attaquer et de rester patient jusqu'au dépassement. Sa stratégie de course avec trois arrêts a été une réussite, tout comme son rythme soutenu du début à la fin. Surtout, cette troisième place donne à Grosjean toutes les raisons d'espérer d'autres bons résultats. Avec une monoplace compétitive, un coéquipier Kimi Räikkönen avec lequel il peut aussi apprendre beaucoup, et une plus grande maturité, Grosjean peut croire en un avenir brillant, il ne tient plus qu'à lui de le confirmer. "J'ai retrouvé de la régularité aujourd'hui, un bon niveau de performance. Il faut maintenant continuer à travailler, de grandes choses nous attendent, j'en suis certain", a-t-il assuré.

Romain Bonte