Romain Grosjean (Lotus Renault)
Romain Grosjean (Lotus Renault) | DR

Grosjean pour remplacer Kubica ?

Publié le , modifié le

Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. Depuis l'annonce du forfait de Robert Kubica pour le début de saison, Romain Grosjean est en pole position pour récupérer le baquet du Polonais chez Lotus Renault GP. Le Team Principal de l'écurie Eric Boullier ne le cache pas mais il reste encore à concrétiser cet espoir. Toutefois, le forfait de Kubica a été démenti par son manager...

Il y a l'affectif. "Ne pas voir Robert courir en Australie n’est pas ce que nous espérions. Néanmoins, il a pris une décision très mature et réfléchie, dans l’intérêt de Lotus Renault GP. En tant qu’équipe mais aussi comme famille, nous restons à 100% derrière lui et nous l’aiderons autant que nous le pourrons. Un programme l’attend, comprenant des tests en simulateur, en monoplace et en F1 sur la piste." Et il y a le professionnel. "En même temps, nous allons commencer à discuter avec quelques pilotes afin de finaliser notre équipe pour l’année prochaine le plus tôt possible." A quelques heures de la clôture de la saison au Brésil, Eric Boullier sait que le temps presse pour épauler Vitaly Petrov. Car s'il apparaît que le Russe va conserver son poste en 2012, le forfait de Kubica laisse entrevoir une possibilité pour plusieurs pilotes.

Bien entendu, il y a Bruno Senna, remplaçant de Heidfeld et actuel titulaire. Soutenu par son pays, le Brésilien a des arguments financiers à faire valoir mais s'est montré très irrégulier après un début prometteur (2 pts inscrits en sept courses). Troisième pilote de l'équipe et champion GP2, Romain Grosjean est lui aussi sur les rangs. A Abu Dhabi, il avait laissé une excellente impression à LRGP après les essais libres du vendredi auquels il était convié. A l'issue de la journée, Boullier s'était montré élogieux et l'avait placé en haut de la liste. "Romain Grosjean est intégré dans notre plan, nous aimerions l’avoir dans la voiture si Robert ne pouvait pas revenir, avait déclaré le patron de l'équipe. Il a montré ce dont il était capable et a donné un bon feedback lorsqu’il a roulé le vendredi. Tout le monde est convaincu de son talent et c’est mon travail de faire en sorte qu’il soit prêt à revenir. Si Robert ne revient pas, c’est clairement un des noms en haut de la liste." Le plus haut ? Elément de réponse vendredi lors de la première séance d'essais où les Senna et Grosjean seront sur un pied d'égalité.

De la friture entre le manager de Kubica et Renault

Le manager du pilote polonais Robert Kubica a vivement réagi au communiqué de presse publié mercredi par Renault. Pour Daniele Morelli, l'incompréhension est totale. "Je ne comprends pas pourquoi Renault a changé les mots de Robert", a-t-il indiqué dans la Gazzetta dello Sport, expliquant que le pilote n'était pas sûr d'être remis pour les premiers essais en février, mais que l'objectif restait bien d'être présent pour février.

"Il n'est pas vrai de dire qu'il ne sera pas prêt pour 2012. Ce qu'il a dit (à son écurie) c'est qu'il n'était pas sûr d'être remis pour les premiers essais en février", a commenté le manager. "Nous comptons être prêts (pour février) et nous l'espérons mais dans le pire des cas, le délai serait de quelques mois", a ajouté Morelli. Ce dernier ne cache pas que le pilote dont le contrat avec l'écurie française se termine fin décembre. "Au premier janvier, nous serons libres d'aller voir dans d'autres directions", a affirmé Morelli, alimentant les rumeurs d'un possible départ vers Ferrari.

Xavier Richard @littletwitman