Grosjean (Lotus-Renault)
Romain Grosjean (Lotus-Renault) lors du GP de Corée | DR

Grosjean chasse les nuages

Publié le , modifié le

Sous pression après son départ raté au Japon, Romain Grosjean a cette fois soigné son envol lors du GP de Corée à Yeongam. Pas de dégât pour sa Lotus ni pour les autres. Bon septième à l'arrivée, le pilote français espère avoir tourné définitivement la page.

"Evidemment, j’étais un peu nerveux au départ." On l'imagine sans mal après l'énorme colère de Mark Webber, sorti par le Français à Suzuka. Déjà sanctionné d'une course de suspension après des faits similaires à Spa, Romain Grosjean jouait très gros. Peut-être son avenir en F1 en cas de nouvelle récidive. A l'extinction des feux, pas de risques inutiles et pas de gaffe. "Nous avons fait de gros efforts cette semaine pour comprendre certaines choses et cela a certainement aidé. Le départ n’a pas été des plus faciles et j’ai évité les actions risquées. Mais ensuite, cela s’est passé assez normalement." Hormis un petit coup de tondeuse à gazon, Grosjean a effectivement "assuré" jusqu'au drapeau à damier. C'est un gros ouf de soulagement et la promesse d'un futur moins agité... "J’ai eu un peu de mal avec le dernier train de pneus, qui a grainé dès le début. Aussi mon dernier relais n’a pas été très performant, raconte-t-il. J’aurais peut-être pu terminer un rang plus haut – je pense connaitre maintenant tous les détails de la Force India après avoir passé autant de temps à me bagarrer avec Nico (Hulkenberg, ndlr) – mais je suis content d’avoir franchi la ligne d’arrivée après une course propre."

Une course propre

Son patron Eric Boullier était lui aussi content d'avoir fait parler de Lotus-Renault autrement qu'avec un carambolage. Avec Kimi Räikkönen cinquième de la course et toujours troisième du championnat, le premier objectif était rempli. La course de Grosjean a elle permis de relancer le pilote et d'apporter des points précieux au classement des constructeurs. "C’était bien de voir Romain piloter très finement malgré la pression qui pesait sur ses épaules. Je crois qu’il apprend de ses expériences et cela le rendra encore plus fort", a indiqué le Team Principal de l'écurie. Quant au directeur technique James Allison, il a également salué le résultat du Français, obtenu avec la manière. "Nous sommes contents de la performance de Romain. Il a fait ce que nous lui avions demandé en restant à l’écart des ennuis et rapportant un bon nombre de points pour l’équipe." Bien entendu, tout cela demande à nouveau confirmation. Mais Grosjean est sur la bonne voie. Celle de la sagesse.