Lewis Hamilton champion du monde à Austin
Lewis Hamilton champion du monde de F1 à Austin, le 3 novembre 2019 | Dan Istitene / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Grand Prix des Etats-Unis : Lewis Hamilton décroche un sixième sacre mondial

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton (Mercedes) est devenu pour la sixième fois champion du monde de Formule 1, la troisième fois de suite. Ce dimanche, le Britannique a conservé sa couronne en se classant à la deuxième place du Grand Prix des Etats-Unis, derrière son équipier Valtteri Bottas. Le Finlandais était le seul à encore pouvoir concurrencer le pilote de 34 ans. Hamilton revient à un sacre de Michael Schumacher, recordman du nombre de titres.

Il a croqué la première occasion. Lewis Hamilton avait son destin entre ses mains au départ du Grand Prix des Etats-Unis. Un top 8 lui suffisait pour marquer un peu plus de son empreinte l'histoire de la Formule 1. Le Britannique ne s'est pas manqué en se classant deuxième à Austin. Le rêve américain prend vie : un sixième titre de champion du monde (2008, 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019).  "Je ne peux pas y croire, merci beaucoup", s'est-il exclamé en franchissant la ligne d'arrivée. Son incrédulité s'est vue lorsqu'il est sorti de sa monoplace. Hamilton n'a pas montré de joie débordante, confiant d'être déjà concentré sur le reste de la saison et les deux derniers GP : "Je me sens frais, je suis prêt pour la prochaine course".

Pour l'heure, le temps ne permet pas de se rendre compte de la portée des exploits de Lewis Hamilton. Mais il s'inscrit dans la légende, et se place entre deux idoles de la Formule 1 : Michael Schumacher, avec sept titres, et Juan Manuel Fangio et ses cinq sacres. 

Hamilton voulait à tout prix l'emporter

Sur le Circuit des Amériques, Lewis Hamilton confessait ne pas ressentir de pression particulière avant la course. Mais son début de week-end a été difficile avec une cinquième place lors des qualifications. Cependant, la force de caractère et le talent du Britannique se sont révélés durant la course et dès le départ. Le pilote de la Flèche d'Argent a grappillé deux places d'entrée avant de contrôler son classement, car les huit premières places lui offraient le Graal. A noter également que Sebastian Vettel, parti en deuxième position, a abandonné rapidement. Une suspension de sa Ferrari a lâché. 

La course avançant, le gain de la couronne mondiale devenait de plus en plus certain pour le Britannique. Toutefois, Hamilton a agi en pur compétiteur. En tête de la course, il a vu son équipier Valtteri Bottas fondre sur lui. Puis les deux Mercedes se sont offerts un mano a mano intéressant. Au 49e tour, le Finlandais a tenté une première approche, repoussée avec difficulté par Hamilton. Ce dernier possédait des pneumatiques bien plus usés que Bottas. Après plusieurs attaques, le recordman de pole positions a cédé à quatre tours de la fin.

"J'espérais pouvoir gagner aujourd'hui, mais je n'ai pas pu avec les pneus", a distillé Lewis Hamilton suite à la course. Mais pour lui, l'essentiel n'est pas là. Il est désormais sextuple champion du monde.