Lewis Hamilton (Mercedes) durant le Grand Prix de France sur le circuit du Castellet
Lewis Hamilton (Mercedes) durant le Grand Prix de France sur le circuit du Castellet | VALDRIN XHEMAJ/EPA/Newscom/MaxPPP

Grand Prix de France : Seul au monde, Lewis Hamilton l'emporte, nouveau doublé Mercedes

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de France sur le circuit du Castellet dimanche. Le pilote britannique a devancé son coéquipier Valtteri Bottas pour un sixième doublé cette saison en huit courses. Charles Leclerc (Ferrari) complète le podium d'un GP sans grand frisson. Hamilton accroît son avance au championnat du monde avec un matelas de 36 unités sur Bottas.

La promenade Mercedes était annoncée, elle s'est bien confirmée. Au terme d'une course insipide, Lewis Hamilton a facilement remporté le grand prix de France sur le circuit du Castellet dimanche. Le Britannique est accompagné sur le podium par son coéquipier Valtteri Bottas et par Charles Leclerc (Ferrari), le même Top 3 que lors des qualifications. Septième au départ, Sebastian Vettel (Ferrari) a réussi à accrocher la cinquième place, derrière Max Verstappen (Red Bull). Un week-end de rêve pour les Flèches d'argent, qui s'envolent un peu plus aux championnats du monde pilote et constructeurs.

Si le retour de la F1 sur le circuit Paul-Ricard la saison passée avait offert une course enlevée, cette édition 2019 ne restera clairement pas dans les annales. A l'exception des deux places glanées par Sebastian Vettel après une qualification manquée, les cadors se sont neutralisés, et Mercedes en a profité. Lewis Hamilton a mené de bout en bout la course, ce même après son arrêt au stand à mi-course. Le Britannique n'a pas connu de résistance particulière de son voisin de box Valtteri Bottas, trop court pour aller chercher le leader du championnat du monde (à 18 secondes). "Je dois comprendre quelque chose car Lewis était déjà devant en qualifications, a admis le Finlandais. Il n'est pas imbattable, il faut juste travailler dur."

"On est en train d'écrire l'histoire"

Si les deux pilotes de l'écurie allemande ont un temps craint que l'usure de leurs pneumatiques ne perturbe leur fin de course, il n'en a rien été. "C'est toujours un tel défi de trouver la limite, d'être au top, a commenté Hamilton juste après la course. Il se passe toujours quelque chose, on est toujours à la limite." Seul le dernier tour a apporté un semblant d'excitation à la monotonie de la physionomie du jour. Mais le retour express de Charles Leclerc dans l'ultime boucle est resté vain. Vettel a toutefois chipé le point du meilleur tour au vainqueur du jour sur le gong, pour se donner un peu de baume au cœur. Sa deuxième place polémique (il l'avait emporté avant de recevoir cinq secondes de pénalité) lors du dernier Grand Prix au Canada semble déjà presque oubliée.

Avec une sixième victoire cette saison sur huit courses possibles, Hamilton assoie un peu plus sa domination sur une saison pour le moment à sens unique. Le quintuple champion du monde a inscrit 187 points sur 208 possibles, de quoi écœurer ses adversaires et se donner des raisons de remercier l'excellent travail de l'écurie Mercedes. "On est en train d'écrire l'histoire ensemble, je suis fier de tous les gars de l'équipe." A ce rythme, il pourrait même se rapprocher vitesse Grand V du record historique de victoires en F1, détenu par Michael Schumacher, qui compte encore 12 bouquets d'avance. Mais avec 13 Grand Prix encore à disputer cette saison et une pareille domination, rien ne semble pouvoir mettre à mal les plans de Lewis Hamilton.

Derrière, les McLaren ont confirmé leur belle séance de qualification en terminant les "meilleurs des autres" avec la sixième place de Carlos Sainz. Son coéquipier Lando Norris aurait pu terminer juste derrière mais un ennui mécanique l'a contraint à devoir reculer au dixième rang dans le dernier tour. Les deux pilotes Renault auraient pu rentrer dans les points pour le deuxième Grand prix de rang. Mais Ricciardo a écopé d'une pénalité de 5 secondes, le rétrogradant à la 11e place. Son coéquipier Hulkenberg finit 8e de ce Grand Prix "à la maison" pour la firme au losange. Chez les pilotes tricolores en revanche, c'est la soupe à la grimace. Pierre Gasly a profité de la pénalité de Ricciardo pour rentrer in extremis dans les points (10e). Romain Grosjean (Haas) est le seul pilote à avoir abandonné au terme d'un week-end pénible au possible.

à voir aussi Revivez la victoire de Lewis Hamilton sur le Grand Prix de France Revivez la victoire de Lewis Hamilton sur le Grand Prix de France

Le classement de la course :

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 18.056
3. Charles Leclerc (MON/Ferrari) à 18.985
4. Max Verstappen (NED/Red Bull-Honda) à 34.905
5. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 1:02.796
6. Carlos Sainz Jr (ESP/McLaren-Renault) à 1:35.462
7. Kimi Räikkönen (FIN/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 1 tour
8. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 1 tour
9. Lando Norris (GBR/McLaren-Renault) à 1 tour
10. Pierre Gasly (FRA/Red Bull-Honda) à 1 tour
11. Daniel Ricciardo (AUS/Renault) à 1 tour
12. Sergio Pérez (MEX/Racing Point-Mercedes) à 1 tour
13. Lance Stroll (CAN/Racing Point-Mercedes) à 1 tour
14. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Honda) à 1 tour
15. Alexander Albon (THA/Toro Rosso-Honda) à 1 tour
16. Antonio Giovinazzi (ITA/Alfa Romeo Racing-Ferrari) à 1 tour
17. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1 tour
18. Robert Kubica (POL/Williams-Mercedes) à 2 tours
19. George Russell (GBR/Williams-Mercedes) à 2 tours