Grand Prix de Bahreïn : qu’arrive-t-il à Nico Rosberg ?

Grand Prix de Bahreïn : qu’arrive-t-il à Nico Rosberg ?

Publié le , modifié le

Avec aucune pôle position et aucune victoire, Nico Rosberg connaît un début de saison très difficile. Dominé par son coéquipier, mais néanmoins ennemi, Lewis Hamilton, l’Allemand semble en plus perdre ses nerfs. Et s’il avait déjà perdu le championnat du monde avant même le Grand Prix de Bahreïn de ce weekend ?

"Une nouvelle fois, je vois que tu ne penses qu’à toi et pas à l’équipe", "Je ne savais pas que je devais aussi gérer la course de Nico". Cet échange entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton immédiatement après le Grand Prix de Chine, dont le Britannique est sorti vainqueur, est symptomatique. D’un côté, un Rosberg accusateur, sur la défensive, d’un autre un Hamilton sûr de lui et de son fait. Plus enflammée que froide au cœur de la saison dernière, la relation entre les deux pilotes, ex-meilleurs amis, s’était adoucie en fin de saison quand Rosberg avait reconnu la supériorité de son coéquipier. Depuis le début de la nouvelle saison, Nico Rosberg s’applique méthodiquement à pourrir l’ambiance. A coups de main non serrée, de déclarations mi-humoristiques, mi-tapageuses, de mauvaise foi aussi. On le savait moins à l’aise avec la W06 de 2015 qu’avec la W05 de 2014 depuis les essais hivernaux, Nico Rosberg semble chercher la bonne solution pour concurrencer un Hamilton leader du championnat avec 17 points d’avance sur l’Allemand et treize sur Vettel, intercalé. 

« Besoin d’un petit truc pour gagner » 

Sans pôle et sans victoire, Nico Rosberg est dans l’ombre. Pourtant, il sait, il sent qu’il n’est pas loin : "le rythme est là, j'ai juste besoin d'un petit truc en plus pour pouvoir gagner". Il va falloir gagner vite. Si Toto Wolff, le patron de Mercedes, répète à l’envi qu’il n’y a pas de numéro un dans son écurie, la concurrence de Sebastian Vettel et des Ferrari pourrait l’amener à revoir sa copie. "Nous maintenons notre philosophie de laisser nos pilotes libres sur la piste, mais ils savent tous les deux que la priorité pour l'écurie est de faire gagner Mercedes", a-t-il déclaré avant le Grand Prix de Bahreïn.  

L'an dernier, la lutte entre Hamilton et Rosberg avait fait des étincelles à Bahreïn
L'an dernier, la lutte entre Hamilton et Rosberg avait fait des étincelles à Bahreïn

En 2014, Sakhir avait été le théâtre de la première lutte à couteaux tirés entre Hamilton et Rosberg. Auteur de la pole, le fils de Keke avait dû s’incliner après une belle bataille face au futur double champion du monde. Déjà Hamilton avait imposé son leadership, en se montrant plus "méchant" que son coéquipier. Aujourd’hui, très agressif dans les médias, Nico Rosberg doit l’être sur la piste pour redorer son blason. D’autant plus que Sebastian Vettel et Kimi Raïkkönen ne se priveront pas de venir s’immiscer dans la lutte pour la victoire. De ces quatre pilotes, le seul à avoir la pression est Nico Rosberg.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot