GP2 - Grosjean-Bird-Bianchi, ticket gagnant

Publié le , modifié le

Romain Grosjean a remporté samedi à Istanbul de la première course GP2, l'antichambre de la Formule 1, sont les favoris pour le titre dans cette série en fin de saison. Le Français revit après une expérience en F1 traumatisante.

Grosjean, Franco-Suisse de 25 ans, revient dans la discipline après s'en  être écarté pendant une saison et demi. En 2009, il mène le Championnat quand  Renault F1, dont il est troisième pilote, le convoque à l'échelon supérieur, en remplacement du Brésilien Nelson Piquet Jr, congédié pour manque de résultat.Grosjean, qui n'a pas pu briller, voit son nom barré de la F1.  "Le plan de vol initial a été légèrement modifié", sourit-il. "Il y a eu  quelques perturbations. Mais tout ce que j'ai pu vivre a été positif et  constructif. Aujourd'hui, je ne vois plus tout à fait les choses de la même  façon. Cela m'a aidé à grandir. Parfois, une bonne claque fait du bien."

"Je ne vois pas le GP2 comme une régression. Je ne suis pas arrivé dans une  équipe considérée comme le Top-team absolu, avec la meilleure voiture. Le  challenge est d'autant plus beau et d'autant plus plaisant", observe Romain  Grosjean, dont l'objectif est de "porter Dams (son écurie) au plus haut niveau  et revenir en F1 avec le titre du GP2".

Lors de chacun des neuf week-ends de GP européen, les GP2 disputent deux  courses, une longue d'environ une heure et quart, le samedi, au terme de  laquelle les huit premiers marquent des points, et un "sprint" d'à peu près 45  minutes, qui, courue le dimanche, ne voit que les six premiers en inscrire.

Isabelle Trancoën