Max Verstappen (Red Bull) durant la troisième séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique
Max Verstappen (Red Bull) durant la troisième séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique | HOCH ZWEI / dpa Picture-Alliance

GP du Mexique : La pole position pour Max Verstappen (Red Bull), Lewis Hamilton "seulement" 4e

Publié le , modifié le

Max Verstappen (Red Bull) a signé le meilleur temps de la séance de qualification du Grand Prix du Mexique samedi. Le Néerlandais a signé la deuxième pole de sa carrière sur un circuit où il s'est imposé lors des deux dernières saisons. Derrière Verstappen, les deux Ferrari de Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont pris les deuxième et troisième places. La fin de la séance a été perturbée par le sérieux accident de Valtteri Bottas (Mercedes), qui pourrait faciliter le titre de champion du monde de son coéquipier Lewis Hamilton, 4e sur la grille de départ.

Une sensation et un gros choc. La qualification du Grand Prix du Mexique s’est terminée dans la confusion mais avec un habitué des lieux en leader. Max Verstappen a signé le meilleur temps de la séance samedi, alors que le Néerlandais assurait en début de week-end ne pas être en mesure de tenir tête à Ferrari. C’est pourtant devant les deux monoplaces au cheval cabré que le pilote Red Bull va s’élancer, avec Charles Leclerc et Sebastian Vettel à ses trousses.

Dans la lutte pour le championnat des pilotes, les deux pilotes Mercedes n’ont pu faire mieux que quatrième pour Lewis Hamilton et sixième pour Valtteri Bottas. Mais ce dernier pourrait démarrer des stands après avoir terminé sa séance dans le mur, endommageant sérieusement sa voiture.

Le dernier homme à pouvoir contester le sacre à Hamilton s’est fait peur, en tapant très fort à l’entrée du dernier virage avant de terminer sa course museau en avant dans la barrière. Visiblement sonné (le choc a été mesuré à 17 G), il a mis quelques minutes à sortir de son cockpit, laissé dans un sale état. 

Les mécaniciens de l’écurie allemande seraient bien inspirés de se pencher sur les problèmes d’adhérence du train arrière de la Flèche d’argent, qui a pénalisé ses pilotes depuis le début du week-end et a causé l’accident de Bottas.

Hamilton et Leclerc sur la partie "sale" de la piste au départ

La voie serait alors libre pour Lewis Hamilton, qui a besoin d’un podium pour être titré champion du monde dimanche. Le Britannique ne partira toutefois "que" quatrième, sur la partie poussiéreuse de la piste, hors trajectoire. Le quintuple champion du monde aura fort à faire contre Verstappen, qui l’a devancé d’une demi-seconde en Q3, et les Ferrari de Sebastian Vettel et Charles Leclerc. Le Monégasque a cette fois dominé son coéquipier, mais lui aussi s’élancera du "mauvais côté" de la ligne droite de départ, l’une des plus longues de la saison. Les 800 premiers mètres s’annoncent tendus, et pourraient faire l’objet d’une stratégie d’équipe chez Ferrari.

Devant, Max Verstappen va tenter de s’échapper pour signer la passe de trois après ses succès en 2017 et 2018 sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez. A moins que les commissaires ne fassent de l’excès de zèle et n’annulent le dernier chrono du Néerlandais pour l’avoir réalisé sous drapeau jaune après l’accident de Bottas.

Alors qu'il possédait déjà le chrono le plus rapide de la qualification, le pilote Red Bull a amélioré sa marque malgré les drapeaux jaunes qui auraient dû le contraindre à ralentir. Et il n'a pas plaidé en sa faveur en conférence de presse, assumant complètement sa décision avec un certain aplomb. "J’étais au courant que Bottas s’était crashé. Mais je n’ai pas ralenti. En tout cas il ne me semble pas. Si les commissaires ne sont pas satisfaits, ils peuvent effacer mon tour. Je pense savoir ce que je fais. Sinon je ne piloterais pas une F1."

Derrière les Top 6, les McLaren ont confirmé leur rang de meilleure équipe des autres en monopolisant la quatrième ligne (Sainz 7e, Norris 8e). Les Français n’ont pas brillé. Pierre Gasly, malade, a décroché à l’arraché la Q3. Romain Grosjean, lui, ne s’est pas extirpé de la Q1 pour le quatrième Grand Prix de rang, devançant uniquement les Williams.