Jules Bianchi Marussia
Le pilote français Jules Bianchi | DPPI - FREDERIC LE FLOCH

GP du Japon : Inquiétude pour Jules Bianchi

Publié le , modifié le

Suite à un accident lors du Grand Prix de Suzuka, le pilote français Jules Bianchi a été évacué directement par ambulance. Le Tricolore aurait percuté la dépanneuse présente sur la piste et était "inconscient" d'après le porte-parole de la FIA au moment de son transfert. Emmené dans l'hôpital de Mie situé à une dizaine de kilomètres du circuit, il a été opéré pour un hématome cérébral a annoncé son père sur France 3 et est dans un "état grave".

"Un accident horrible". Le pilote britannique Jenson Button a résumé en trois mots la situation qui a plongé Suzuka dans la torpeur. L'accident de Jules Bianchi en toute fin de course a mis fin prématurément au Grand Prix du Japon qui a sacré Lewis Hamilton. Mais dans le paddock, la tête n'était pas à la fête mais plutôt tourné vers l'hôpital où a été évacué - en ambulance et non en hélicoptère - le pilote Marussia. La FIA a levé le voile sur les circonstances de l'accident. Le pilote français "a perdu le contrôle de sa voiture" pendant qu'un "engin de levage mettait en sécurité, derrière le rail de sécurité", la Sauber  d'Adrian Sutil, précise la FIA dans un communiqué. La Marussia de Bianchi a ensuite "traversé la zone de dégagement et heurté l'arrière du tracteur", ajoute la FIA, puis a été sorti de sa voiture par une  "équipe d'extraction" et emmené en ambulance, après un bref passage au centre médical du circuit, à "l'hôpital général de Mie", situé à Yokkaichi.

Le tweet de Christophe Malbranque

Après l'accident, la voiture de Bianchi a également été enlevée de la piste quelques instants plus tard dissimulée sous une bâche sans que l'on puisse voir correctement son état. La seule information officielle étant l'état du Tricolore au moment de son transfert : "il n'est pas conscient" a avoué le porte-parole de la FIA.

Vidéo : le témoignage du père de Jules Bianchi

Hématome cérébral

"La Marussia est sortie au même endroit que moi. J'étais juste à côté. Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails. La situation de Jules est critique", a avoué Adrian Sutil à la télévision allemande. Aucune image de l'accident de Bianchi, sur une piste détrempée, n'a été diffusée par les écrans de contrôle sur le circuit de Suzuka. Le pilote français, inconscient, était encore dans son cockpit, le casque enlevé, quand les sauveteurs lui ont appliqué pour la première fois un masque à oxygène, puis il a été embarqué sur une civière et en ambulance. La plupart des photographes qui avaient passé la course à cet endroit-là étaient déjà partis vers le podium, car la course était quasiment terminée suite à cette nouvelle sortie de la voiture de sécurité à moins de dix tours de la fin, sur une piste très glissante où il se remettait à pleuvoir. Après plusieurs heures d'incertitude, la première information est venue de France 3 qui a obtenu une interview du père de Jules Bianchi. "Jules est dans un état grave. Il est en train  d'être opéré d'urgence pour un hématome à la tête et il faudra attendre 24 heures pour en savoir plus", a-t-il déclaré au 12/13 de France 3.. Une information confirmée par la FIA qui a révélé une grave blessure à la tête.

Vidéo : L'incertitude grandit autour de Jules Bianchi