Verstappen devance Bottas et Ricciardo à Bakou
Verstappen veut rectifier le tir. | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

GP du Canada : Ces pilotes attendus au tournant

Publié le , modifié le

Trois pilotes vainqueurs sur les six premières courses! Du jamais vu depuis 1987, offrant un vent de fraîcheur à la F1 et un scénario inédit au GP du Canada. Les essais libres commencent dès jeudi après-midi. Voici les pilotes à surveiller pendant la course.

• Verstappen en quête de rédemption

A trop en vouloir, on finit par faire des erreurs. Le féroce Max Verstappen l'apprend à ses dépens depuis le début de saison. Dernier couac en date, le plus jeune pilote à avoir remporté un GP de F1 s'est privé de participer aux qualifications de la précédente course, à Monaco, en accidentant sa monoplace lors des essais libres 3. Le Néerlandais de 20 ans est donc une nouvelle fois en quête de rédemption ce week-end, d'autant qu'il espère aussi "compenser" son abandon après dix tours seulement l'an dernier, suite à une panne. Signe que Verstappen tente de retenir la leçon, dans le communiqué de présentation du GP canadien transmis à la presse par son équipe, Red Bull, celui-ci énumère tous les pièges du circuit, avec un mot d'ordre: "ne pas toucher les barrières" !


• Alonso en quête d'endurance

Dans les jours à venir, Fernando Alonso va devoir faire preuve d'endurance à bien des niveaux. L'Espagnol, qui dispute en parallèle les Championnats du monde de F1 avec McLaren et d'endurance (WEC) avec Toyota, aborde au Canada sa dernière course avant son monument de la saison: les 24 Heures du Mans, les 16 et 17 juin, qu'il espère remporter dès sa première participation. "Nando" s'est mis dans les meilleures dispositions en signant le chrono le plus rapide de la journée test des 24 Heures dimanche. Il espérera le rester avec un bon résultat à Montréal, pour son 300e GP, après avoir été contraint à l'abandon par un problème mécanique à Monaco. Et vu l'enthousiasme que suscite son défi, il devrait de nouveau beaucoup en entendre parler ce week-end.


• Haas en quête d'oubli

"Le bonheur, c'est d'avoir enfin Monaco derrière soi": tel est le slogan choisi par Haas pour la manche canadienne. Incapable de trouver le rythme au pied du Rocher, l'équipe américaine, pourtant l'une de celles qui a le plus progressé depuis l'année dernière, avait dû se contenter des 18e et 19e places sur la grille et des 13e et 15e places finales. Pour retrouver les positions dans le top 10 auxquelles elle aspire, Haas apporte pour la première fois cette saison d'importantes modifications à son châssis, pour "gagner en vitesse", selon le "team principal" Guenther Steiner. Son pilote français Romain Grosjean, dans une mauvaise passe qui a culminé dans deux crashs en Azerbaïdjan et en Espagne, voudra enfin marquer ses premiers points sur un tracé sur lequel il a terminé 2e en 2012.


• Les jeunes loups français en quête de lumière

Ils ont brillé à Monaco en prenant les premières places à leur portée derrière les pilotes des "top teams" Red Bull, Ferrari et Mercedes. Sixième et septième en Principauté, les ambitieux jeunes français Esteban Ocon (Force India), 21 ans, et Pierre Gasly (Toro Rosso), 22 ans, espérons encore une fois se montrer au Canada. "L'an dernier, nous avions eu un bon week-end à Montréal, à lutter avec les Ferrari et terminer sur un bon résultat (6e, ndlr). Nous sommes généralement performants sur ce type de piste, donc j'espère que nous allons continuer sur notre élan et marquer des points", souhaite Ocon. Pour Gasly, qui n'a jamais posé une roue sur le circuit Gilles-Villeneuve, les perspectives sont plus incertaines. 

Avec AFP

France tv sport francetvsport