GP du Brésil : Rosberg encore meilleur temps

GP du Brésil : Rosberg encore meilleur temps

Publié le , modifié le

L'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), déjà meilleur temps vendredi matin, a aussi signé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres du Grand Prix du Brésil, vendredi après-midi sur le circuit d'Interlagos, à Sao Paulo.

Actuellement 2e du championnat du monde, Rosberg a bouclé 35 tours en pneus medium ou tendres, le meilleur en 1 min 12 sec 123/1000, soit six dixièmes de mieux que son meilleur chrono du matin. Et encore deux dixièmes de moins, comme le matin, par rapport à son coéquipier anglais Lewis Hamilton, leader du championnat avec 24 points d'avance sur lui. Les deux pilotes Mercedes-AMG ont été rejoints, sous la barre de la minute et 13 secondes au tour, par un Finlandais chaud bouillant, Kimi Räikkönen (Ferrari), qu'on avait pas vu à pareille fête depuis longtemps, et un Australien plein de talent, Daniel Ricciardo (Red Bull), le seul pilote à avoir battu les Flèches d'Argent en 2014, et trois fois cet été: au Canada en juin, en Hongrie en juillet, en Belgique en août.

Encore un vendredi pourri pour Vergne

Il faisait 30°C dans l'air et 54°C sur l'asphalte flambant neuve d'Interlagos, dans la ville natale d'Ayrton Senna, ce qui a mis les pneus et les moteurs à rude épreuve. Les nuages du matin s'étant dissipés, il faisait une température estivale et le moteur de la Ferrari de Fernando Alonso n'a pas résisté: il s'est mis à brûler, provoquant l'un des trois drapeaux rouges de cette séance en pointillés. Comme c'était son "moteur du vendredi", cet incendie n'aura aucune incidence sur le reste du week-end du double champion du monde espagnol, qui n'a jamais gagné à Interlagos mais pourrait bien tirer son épingle du jeu dimanche après-midi s'il pleut, ce qui est prévu par la météo locale.

Derrière les deux Flèches d'Argent la Ferrari de Räikkönen et la Red Bull de Ricciardo, le Top 6 a été complété par les deux Williams du héros local, Felipe Massa, et de son coéquipier Valtteri Bottas, qui a récupéré son baquet gentiment prêté le matin à un autre Brésilien, Felipe Nasr. Du côté des malchanceux, le Mexicain Sergio Pérez n'a pas pu rouler du  tout, sa Force India ayant été très abîmée vendredi matin par le réserviste  Dani Juncadella. Quant à Jean-Eric Vergne, alias "M le Maudit", il a encore vécu un vendredi pourri: remplacé le matin par l'adolescent Max Verstappen, 17  ans, qui a signé le 6e chrono, "JEV" n'a pu faire que 5 tours en 2e séance à cause d'un problème moteur qui a provoqué un autre drapeau rouge, quand sa Toro Rosso s'est immobilisée sur le circuit.

AFP