Sebastian Vettel (Red Bull Renault)
Sebastian Vettel (Red Bull Renault) | PHILIPPE LOPEZ / AFP

GP de Singapour: Vettel insatiable

Publié le , modifié le

Il n'y a quasiment plus aucun suspense. Sebastian Vettel (Red Bull Renault) a remporté le Grand Prix de Singapour -pour la 3e fois consécutive- devant Fernando Alonso (Ferrari) et Kimi Raikkonen (Lotus Renault), ses deux concurrents pour le titre de champion du monde. Le pilote allemand fonce vers on 4e sacre consécutif. Il dépasse Alonso au nombre de courses gagnées (33 contre 32) et se rapproche de Senna (41), Prost (51) et Schumacher (91).

Insatiable Sebastian Vettel. Malgré les sifflets contre lui au moment où il est monté sur le podium, Vettel ne s'est pas départi de son sourire carnassier. Parti en pole position, l'Allemand a mené de bout en bout et, plus effrayant  que jamais, a terminé avec 33 secondes d'avance sur Alonso. C'est sa 7e  victoire cette saison, dont trois d'affilée après Spa et Monza, et il consolide  encore sa première place au Championnat du monde avec 60 points d'avance sur  l'Espagnol (247 contre 187). Il n'a jamais tremblé au cours de cette course rondement menée hormis peut-être au départ, lorsque Nico Rosberg l'a brièvement doublé dans le premier virage avant de sortir trop large pour laisser Vettel reprendre les commandes et s'échapper tranquillement.

Raikkonen profite du Safety Car

La concurrence n'a pas été en mesure de contrecarrer les desseins du triple champion du monde qui a parfaitement gérer son rythme et ses pneus. Sur le beau circuit de Marina Bay, tracé dans la ville-Etat de Singapour, l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus) n'ont fait que limiter les dégâts, se battant seulement pour la place de dauphin. Futur pilote Ferrari en 2014, Räikkönen, parti de la 13e place sur la  grille, a été le principal bénéficiaire de la seule neutralisation de la  course, quand la voiture de sécurité est sortie du 25e au 30e tour suite à la  sortie de piste de la Toro Rosso de Daniel Ricciardo, de face contre le rail de  sécurité. Le jeune Australien, futur pilote Red Bull, n'a pas été blessé.

Rosberg (Mercedes) termine 4e devant son coéquipier Hamilton. Suivent Massa (Ferrari) et les deux McLaren de Button et Perez, puis Hulkenberg (Sauber) et Sutil (Force India). Au classement des constructeurs, Red Bull caracole en tête (377 points contre 274 à la Scuderia).

Classement de la course

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 61 tours (309,316 km) en 1  h 59:13.132 (moyenne: 155,671 km/h)
2. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 32.627
3. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 43.920
4. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 51.155
5. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 53.159
6. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 1:03.877
7. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes) à 1:23.354
8. Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes) à 1:23.820
9. Nico Hülkenberg (GER/Sauber-Ferrari) à 1:24.261
10. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes) à 1:24.668
11. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1:28.479
12. Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) à 1:37.894
13. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Renault) à 1:45.161
14. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1:53.512
15. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 1 tour
16. Giedo van der Garde (NED/Caterham-Renault) à 1 tour
17. Max Chilton (GBR/Marussia-Cosworth) à 1 tour
18. Jules Bianchi (FRA/Marussia-Cosworth) à 1 tour
19. Charles Pic (FRA/Caterham-Renault) à 1 tour
20. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes) à 7 tours
   
Les autres concurrents n'ont pas été classés