Le départ agîté du GP de Singapour
Le départ agîté du GP de Singapour | MANAN VATSYAYANA / AFP

GP de Singapour : Ferrari se saborde, Hamilton profite du KO

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté dimanche un GP de Singapour très mouvementé. Le Britannique a profité du crash au départ entre les Ferrari et la Red Bull de Max Verstappen pour s'envoler. Hamilton s'échappe aussi au classement et possède désormais 28 pts d'avance sur Sebastian Vettel. Daniel Ricciardo (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes) complètent le podium.

Lewis Hamilton est passé entre les gouttes et les débris. Sa 5e place sur la grille de départ l’a certainement préservé d’un mauvais coup du sort. La malchance était pour ceux de devant. Donné sous la pluie, pour la première fois présente sur le GP de Singapour, le départ a vu la Red Bull de Max Verstappen se faire prendre en sandwich par les deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen. Un crash qui laissait les trois voitures et le malheureux Fernando Alonso, trop beau, trop haut après son départ d’anthologie, sur le carreau. Pendant que Vettel se confondait en excuses, même si les torts sont partagés avec son coéquipier finlandais, Lewis Hamilton décrochait le jackpot. De trois unités, son avance au championnat du monde passe à 28 sur Vettel, grand perdant du jour. L’Allemand n’avait plus abandonné depuis 19 courses.

VIDEO : Le crash​ entre les Ferrari et Verstappen

28 pts d'avance

Solide malgré les nombreuses sorties de la voiture de sécurité, Hamilton a livré une partition sans fausse note devant Daniel Ricciardo, lui aussi très opportuniste, mais ça on a l’habitude. L’Australien a bien joué le coup et son premier arrêt anticipé aurait même pu lui rapporter encore plus gros. Grâce à cette hécatombe chez les ténors, le podium était accessible. Nico Hulkenberg a longtemps lorgné dessus avant que sa Renault ne donne des signes de faiblesse. C’est Bottas qui s’en est frotté les mains tandis que Sainz et Perez ont accroché le top 5. Future recrue de Renault, l’Espagnol est sur un nuage et pourrait vite rejoindre l’écurie française où Jolyon Palmer a peut-être disputé sa dernière course. Comme libéré, le Britannique a obtenu sa meilleure place en terminant 6e. Peu en vue ce week-end, Esteban Ocon se classe 9e devant son compatriote Romain Grosjean. Dommage car il y avait sûrement mieux à faire.

Xavier Richard @littletwitman