GP de Russie: quatre à la suite pour Rosberg !

GP de Russie: quatre à la suite pour Rosberg !

Publié le , modifié le

Nico Rosberg (Mercedes), parti en pole position, a remporté, ce dimanche, le Grand Prix de Russie sur le circuit de Sotchi. Le pilote allemand a devancé le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari). Cette nouvelle victoire, la 4e en autant de courses cette saison, permet à Rosberg de consolider son avance au classement des pilotes et d'asseoir encore un peu plus la domination sans partage de Mercedes au classement des constructeurs. A noter que Sebastian Vettel (Ferrari), victime d'un accrochage avec la Red Bull de Daniil Kvyat, a abandonné dès le premier tour.

Intraitable Rosberg

Il est définitivement l'homme fort de cette année 2016. Nico Rosberg, vainqueur il y a quinze jours en Chine et auteur d'un sans-faute depuis le début de la saison, a de nouveau fait démonstration de sa suprématie, ce dimanche, sur le circuit de Sotchi. Parti en pole position, comme lors du GP de Chine, le pilote allemand a dominé la course de bout en bout, signant le meilleur chrono lors de l'avant-dernier tour.

Derrière la bataille a fait rage entre les Finlandais Valtteri Bottas (Williams-Mercedes) et Kimi Räikkönen (Ferrari) et le Britannique Lewi Hamilton, parti pourtant en 10e position. Ce dernier, dont la Mercedes a connu de sérieux dysfonctionnements à Shanghaï mais aussi lors des essais en Russie, a finalement réussi à s'emparer de la 2e place et ne l'a plus lâché. Les premières et deuxièmes places de Rosberg et Hamilton permettent à Mercedes de réaliser un joli doublé tandis que Räikkönen complète le podium du jour. 

Début de course agité

La course n'a toutefois pas été un long fleuve tranquille. Dès le premier tour, Sebastian Vettel a en effet été victime d'un accrochage avec la Red Bull de Daniil Kvyat. Sa Ferrari a fait un tête-à-queue dès le premier tour avant de percuter un muret de sécurité, endommageant lourdement l'avant de sa monoplace. Le pilote allemand a été contraint à l'abandon et son agacement était plus que palpable. Il faut rappeler que, lors du GP de Chine, Daniil Kvyat était déjà venu au contact avec Vettel. Ce coup-ci, Kvyat a logiquement écopé d'un stop and gop de 10 secondes mais les relations entre les deux hommes ne sont pas prêtes de s'arranger. 

A noter que Sebastian Vettel n'a pas été la seule "victime" puisque ce premier tour a également vu les abandons de Nico Hülkenberg (Force India) et Rio Haryanto (Manor). La safety car est intervenue le temps de ramasser les débris sur la piste russe. 

Déclarations

Sebastian Vettel (GER/Ferrari): "J'ai pris un bon départ, j'ai attaqué Ricciardo et j'ai été touché par derrière. J'ai alors touché Ricciardo et je ne pouvais rien faire. Puis j'ai été coincé dans le trafic et il n'y avait pas la place. Après le premier choc, je n'ai rien remarqué d'anormal sur ma voiture et je voulais attaquer Hamilton, puis j'ai été touché une deuxième fois avant de finir dans les rails de sécurité. C'est dommage, il y avait 53 tours à parcourir et cela me rend en colère que les pilotes n'attendent pas, surtout au premier virage, mais il faut l'accepter, cela fait partie de la course."

Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari): "Ce n'est pas le résultat que nous souhaitons, nous voulons gagner des courses. On fait de notre mieux pour pour faire progresser notre monoplace aussi vite que possible. Mon départ a été assez bon, j'ai dépassé Bottas au restart (après l'intervention de la voiture de sécurité, ndlr) et après, comme l'année dernière, je n'avais pas assez de rythme pour faire mieux et je n'ai pas été en mesure de contenir Lewis Hamilton. Il fallait gérer la situation car on sait que notre voiture n'est pas encore assez rapide pour nous battre contre Mercedes et nous devions économiser de l'essence, donc impossible d'attaquer autant que nous voulions et que les monoplaces qui roulaient devant nous."

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes): "Je suis heureux pour l'équipe et nous avons marqué de bons points. Je ne sais pas si Kimi s'attendait à ce que je le dépasse à cet endroit. Je n'ai pas douté, j'avais le rythme mais j'ai encore rencontré un problème moteur et j'ai dû baisser le pied. Je gérais le moteur et ne pouvais pas accélérer à fond dans les lignes droites."

Le classement du GP de Russie

1. Nico Rosberg (GER/Mercedes)
les 309,745 km en 1h32:41.997
(moyenne: 200,482 km/h)
2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 25.022
3. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 31.998
4. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 50.217
5. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 1:14.427
6. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) à 1 tour
7. Kevin Magnussen (DEN/Renault) à 1 tour
8. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 1 tour
9. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
10. Jenson Button (GBR/McLaren-Honda) à 1 tour
11. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer) à 1 tour
12. Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
13. Jolyon Palmer (GBR/Renault) à 1 tour
14. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 1 tour
15. Daniil Kvyat (RUS/Red Bull-TAG Heuer) à 1 tour
16. Felipe Nasr (BRA/Sauber-Ferrari) à 1 tour
17. Esteban Gutiérrez (MEX/Haas-Ferrari) à 1 tour
18. Pascal Wehrlein (GER/Manor-Mercedes) à 2 tours

Abandons
Rio Haryanto (INA/Manor-Mercedes): accident 1er tour
Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes): accident 1er tour
Sebastian Vettel (GER/Ferrari): accident 1er tour
Max Verstappen (NED/Toro Rosso-Ferrari): moteur 35e tour

Isabelle Trancoën