Daniel Ricciardo Monaco 2018

GP de Monaco : Ricciardo s'impose, Ocon 6e et Gasly 7e

Publié le , modifié le

Daniel Ricciardo a rompu la malédiction qui planait à Monaco ces derniers temps. Depuis 2015, aucun poleman ne s'était imposé. En 2016, l'Australien en avait été la victime. Cette année, il n'a pas lâché le leadership. Malgré un problème de puissance qui courait depuis le 28e tour, jamais Sebastian Vettel n'a réussi à trouver l'ouverture. Statu quo global par rapport à la grille de départ pour les 6 premiers. Ocon signe une jolie sixième place, Gasly termine septième.

C'est peu de choses de dire que le départ a été très calme. Aucun accrochage, aucun mouvement dans le top 10. Daniel Ricciardo (Red Bull) conserve le leadership et creuse rapidement l'écart. Rien ne se passe vraiment, si ce n'est la remontée en fond de grille de Max Verstappen (Red Bull). Parti 20ème, il est déjà neuvième après 40 tours.

Le premier événement en tête de course survient au 28ème tour. Daniel Ricciardo affiche des problèmes de puissance et voit Sebastian Vettel (Ferrari) revenir dans son rétroviseur. Mais l'Australien tient, derrière les pneu ultra tendres de l'Allemand se détériorent. Encore une année sans s'imposer à Monaco pour Ferrari. La dernière victoire remonte à 2001.

Derrière l'Allemand, Lewis Hamilton (Mercedes) constate qu'il sera compliqué d'aller chercher les deux hommes de tête et se concentre à assurer sa troisième place. Le classement en tête de course n'évolue pas. Ricciardo s'impose et s'offre le tour le plus rapide de l'histoire à Monaco en 1'14.260. Session monégasque parfaite pour l'Australien, en tête depuis le début des essais.

Les six premiers des qualifications sont les six premiers à l'arrivée. Dans l'ordre : Ricciardo, Vettel, Hamilton, Raikkonen, Bottas, Ocon. Bonne opération pour Pierre Gasly (Toro Rosso), qui gagne 3 places en finissant septième.

Peu de faits de course

Fernando Alonso (McLaren) est le premier à abandonner. L'Espagnol, 7e du classement général au départ, tombe en panne, suite à un problème de boîte de vitesse. Le Monégasque Charles Leclerc (Alfa Romeo Sauber) a lui aussi été contraint à s'arrêter à 5 tours de l'arrivée suite à un accrochage avec Hartley. Son frein avant gauche l'a lâché.

Classement final

1. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault), les 260 km en 1 h 42:54.807
2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 7.336
3. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 17.013
4. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 18.127
5. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 18.822
6. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) à 23.667
7. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) à 24.331
8. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 24.839
9. Max Verstappen (NED/Red Bull-Renault) à 25.317
10. Carlos Sainz Jr (ESP/Renault) à 1:09.013
11. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 1:09.864
12. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1:10.461
13. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 1:14.823
14. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault) à 1 tour
15. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 1 tour
16. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes) à 1 tour
17. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes) à 2 tours
18. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda) à 8 tours
19. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari) à 8 tours

Andréa La Perna @A_LaPerna