GP de Monaco: le Rocher de toutes les convoitises

GP de Monaco: le Rocher de toutes les convoitises

Publié le , modifié le

Place dimanche à la sixième manche de la saison 2017 de Formule 1 dans les rues de la principauté de Monaco. Sur l'asphalte monégasque, connue pour son exigence, les pilotes vont se livrer une bataille de tous les instants. Et ce dès les essais libres de jeudi. Une fois de plus, les duels Sebastian Vettel-Lewis Hamilton et Mercedes-Ferrari seront les principales attractions. La présence du Britannique Jenson Button, en remplacement de Fernando Alonso, sous les couleurs de l'écurie McLaren, devrait elle aussi apporter un peu de piquant pour ce week-end clinquant sur le Rocher.

Trois victoires pour Mercedes, deux pour Ferrari. Deux succès pour Sebastian Vettel, autant pour Lewis Hamilton. Voici la toile de fond de ce Grand Prix de Monaco. Les deux écuries et les deux pilotes se livrent une lutte acharnée depuis le début de la saison et ce n'est certainement pas en Principauté qu'ils vont relâcher la pression. En jeu, les premières places des classements pilotes et constructeurs, bien sûr, mais aussi le prestige de s'imposer sur un circuit aussi exigeant que celui de Monaco. 

Dès jeudi, les pilotes devront être au top. Ou au moins suffisamment bien pour monter en puissance jusqu'aux qualifications de samedi. La spécificité du circuit monégasque est que les déplacements sont quasi-impossibles et donc la grille de départ primordiale. Etre bien placé n'est pas l'assurance d'un succès mais un avantage plus décisif que sur n'importe quel autre circuit du championnat du monde. Pour rappel, lors des 10 dernières éditions, 7 vainqueurs se sont élancés de la pole. 

Jouer avec les limites

Cette donnée, les pilotes, et leurs écuries, l'auront à coup sûr en tête. Tout comme les limites, aussi bien des corps que des bolides, avec lesquelles il va leur falloir flirter tout au long du week-end. "Il faut être très concentré pendant ce week-end mentalement épuisant. Sur chaque voiture et à chaque tour car la moindre erreur coûte cher", estime Valtteri Bottas, vainqueur du GP de Russie en avril dernier. De son côté, Sergio Pérez (Force India) affirme qu'il "faut prendre des risques mesurés pour maximiser la performance". 

A bord de monoplaces à la fois plus larges et plus rapides, les limites seront décisives. "La dernière fois que des F1 aussi larges ont couru dans les rues de Monaco était en 1993", se souvient Tom McCullough, ingénieur en chef de Force India. Les ruelles étroites du Rocher, les virages mythiques de ce circuit urbain sans équivalent ajoutés aux nouvelles dimensions des bolides, voilà de quoi ajouter du piment à une course qui n'en a jamais manqué. 

Button, le retour

Vainqueur en 2009 sur le Rocher, Jenson Button s'apprête à retrouver le monde de la F1 pour une pige de luxe. Le Britannique, rangé des Formules 1 en fin de saison dernière pour se consacrer au triathlon, va remplacer Fernando Alonso parti, lui, aux 500 miles d'Indianapolis. "J'ai hâte de m'installer à nouveau derrière le volant pour une des courses les plus folles, les plus imprévisibles et les plus excitantes de l'année", s'enthousiasmait-il récemment. 

Si sa venue a de quoi enthousiasmer le public monégasque, l'écurie McLaren ne doit pas se faire trop d'illusions sur l'apport de Button lors de cette étape monégasque. La formation britannique n'a encore marqué aucun point cette saison et, à moins d'un coup de maître, le champion du monde 2009 ne devrait pas jouer les premiers rôles sur le plan sportif. Le principal intéressé affirme être dans une excellente forme mais cela suffira-t-il pour venir enquiquiner Vettel et Hamilton ? Son principal atout sera l'expérience. L'expérience de celui qui s'était imposé ici-même en 2009. L'expérience d'un pilote qui s'alignera au départ de sa 306e course en Formule 1. Ses adversaires devront rester vigilants. 

Le programme du Grand Prix de Monaco

Jeudi
10h00-11h30 (08h00-9h30 GMT): essais libres 1
14h00-15h30 (12h00-13h30 GMT): essais libres 2
Samedi
11h00-12h00 (09h00-10h00 GMT): essais libres 3
14h00-15h00 (12h00-13h00 GMT): qualifications
Dimanche
14h00 (12h00 GMT): course

Isabelle Trancoën