Lewis Hamilton Mercedes
Lewis Hamilton, le pilote Mercedes | MAXPPP - AZHAR RAHIM

GP de Malaisie : Lewis Hamilton prend la pole position, Vettel 2e

Publié le , modifié le

Le champion du monde en titre Lewis Hamilton (Mercedes), vainqueur du premier Grand Prix de la saison en Australie, continue sur sa lancée puisqu'il s'est adjugé la pole position en Malaisie au terme d'une séance de qualifications marquée d'abondantes chute pluie. Le quadruple champion du monde allemand, Sebastian Vettel sur Ferrari a pris la deuxième place devant l'autre Mercedes de Nico Rosberg.

Pour une fois, Mercedes ne fait pas le doublé sur la ligne de départ. En Malaisie, pour le second Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel s'est immiscé entre les deux Flèches d'Argent de Lewis Hamilton et de Nico Rosberg. Le pilote britannique a été le plus rapide et signe sa 40e pole position en carrière, la deuxième de rang, lors de ces qualifications perturbées par de fortes chutes de pluie qui ont compliqué la tâche des pilotes. La dernière phase a été retardée de 15 minutes. Ces derniers tours de piste, les deux McLaren-Honda de Fernando Alonso et Jenson Button, n'y ont pas participé puisqu'elles avaient été éliminées dès la 1re phase, comme Felipe Nasr (Sauber), pourtant 5e en Australie. Ils partiront donc très loin du trio de tête, alors que Romain Grosjean avait pris la 8e place avant qu'il ne soit déclasser car il ne s'est pas mis à la file à la sortie des stands. En deuxième ligne, Rosberg sera accompagné de Daniel Ricciardo (Red Bull) alors que la 3e ligne sera occupée par deux très jeunes pilotes, Daniil Kvyat (Red Bull), 20 ans, et Max Verstappen (Toro Rosso), 17 ans.

Vettel redoute la pluie

"Je ne sais pas ce qui peut se passer dimanche, mais quand il pleut ici, il  y a toujours une chance que les choses se compliquent", a souri Vettel après  ces qualifications qu'il a jugé "intéressantes". Autre avantage en prévision de  la course: "ma voiture se comporte bien sur le sec et sur le mouillé, notamment  pendant les longs relais, donc je suis raisonnablement heureux", a ajouté  l'Allemand. Vettel repousse ainsi en deuxième ligne son compatriote Nico Rosberg, dans  l'autre Flèche d'Argent. "Je n'ai pas assez bien piloté, voilà. Ca ne me fait  pas plaisir, mais c'est comme ça, a dit le vice-champion du monde, toujours  aussi fair-play. C'était d'autant plus intéressant que j'avais beaucoup  d'adhérence, malgré les conditions de la piste. Et demain je serai sur le côté  propre de la piste, ça peut m'aider à passer +Seb+ au départ". Rosberg partira à côté de Daniel Ricciardo (Red Bull), meilleur  représentant du camp Renault, très critiqué après sa 6e place au GP  d'Australie. "Ca fait du bien, car ça faisait longtemps", a réagi le jeune Australien, trois fois victorieux en en 2014.