Romain Grosjean
Romain Grosjean | ATTILA KISBENEDEK - AFP

GP de Hongrie: la voiture de Grosjean finalement conforme ?

Publié le , modifié le

La Lotus du Français Romain Grosjean, abîmée à l'avant samedi pendant les qualifications du Grand Prix de Hongrie, a conservé le bénéfice de sa 3e place sur la grille, après enquête des commissaires, car sa non-conformité, en fin de séance, était due à un impact en cours de séance. En conséquence, "aucune action" ou sanction n'a été décidée par la direction de course, après avoir entendu les responsables de Lotus et examiné de plus près le fond plat de la monoplace, dans sa partie avant, a indiqué un porte-parole de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Les trois voitures ayant réalisé les trois meilleurs temps de la dernière  partie (Q3) desqualifications, soit la McLaren de Lewis Hamilton, la Red Bull de Sebastian Vettel et la Lotus de Grosjean, ont été pesées et mesurées à la  fin de la séance par les commissaires. Seule la Lotus de Grosjean a été jugée non-conforme, pour une raison complexe tenant à la flexibilité de l'avant de son fond plat, à l'endroit où il est accroché au bas du museau.

Les responsables de Lotus ont pu prouver, en se servant des données enregistrées par la télémétrie, qu'une pièce avait été abîmée, lors d'un impact au virage 11, pendant la 2e partie des qualifications (Q2), quand Grosjean est  passé sur un vibreur du circuit. Grosjean partira donc dimanche sur la 2e ligne de la grille de départ, sur un circuit où il était monté sur le podium en 2012.

AFP