Lewis Hamilton Mercedes
Le pilote britannique Lewis Hamilton | AFP - ANDREJ ISAKOVIC

GP de Hongrie : Hamilton toujours le plus fort

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton a signé sa neuvième pole-position en 10 courses en Hongrie. Comme souvent depuis deux saisons, il partira devant son coéquipier allemand Nico Rosberg et l'autre Allemand, Sebastian Vettel (Ferrari). Le Britannique a impressionné puisqu'il a eu six dixièmes d'avance sur ses poursuivants sur le circuit du Hungaroring.

Les Grands Prix se succèdent et se ressemblent. Pour la neuvième fois en 10 courses, Lewis Hamilton partira en tête de la meute dimanche. En Hongrie, sur le circuit du Hungaroring, il a signé une cinquième pole, sa cinquième d'affilée cette saison avec un chrono de 1'22''020. Nico Rosberg, avec la même voiture, est repoussé à six dixièmes et a vu son coéquipier revenir en piste pour une seconde tentative pour tenter d'améliorer un chrono qui lui avait déjà valu la pole avec trois dixièmes d'avance sur Rosberg. Du panache payant donc et un message pour la concurrence, Hamilton, le leader du classement général, sera dur à aller chercher et il visera en Hongrie, un cinquième succès depuis 2007. "C'est un bon week-end, jusqu'à maintenant. Ca se passe bien en général, ici, pour moi. J'aime la météo, la ville, et j'aime surtout le circuit. Ca me rappelle quand je faisais du karting", a réagi le Britannique après sa 47e pole en F1.

Vettel satisfait, Alonso en galère

Avec 17 points d'avance sur Rosberg, Hamilton peut voir venir dimanche, surtout s'il fait un peu moins chaud. Il devra théoriquement se méfier aussi des pilotes Ferrari, notamment Sebastian Vettel, 3e chrono du jour, qui avait bien profité de la chaleur et d'une stratégie parfaite pour s'imposer en Malaisie. "Je n'ai jamais réussi à gagner ici, donc, j'espère que je vais y arriver demain", a souri Vettel, plutôt content de son samedi. Sur la deuxième ligne, à côté du quadruple champion du monde allemand, la bonne surprise est la présence de la Red Bull de Daniel Ricciardo, à moteur Renault. L'Australien s'était imposé l'an dernier et va tout faire pour profiter du moindre incident en tête. Il devra se battre aussi avec l'autre Ferrari de Kimi Räikkönen, placée sur la 3e ligne de la grille à côté de la Williams d'un autre Finlandais, Valtteri Bottas.

Les deux gars du grand nord seront devant l'autre Red Bull de Daniil Kvyat et l'autre Williams de Felipe Massa, qui avait mené en début de course à Silverstone. Ce sera très animé, au moins dans le peloton, car devant ça risque fort de ressembler à une nouvelle promenade de santé pour les Flèches d'Argent. Enfin, pour l'anecdote, et pour les amateurs de statistiques, aucune écurie n'a encore réussi, en 65 ans de F1, à placer ses deux pilotes sur le podium lors de dix GP d'affilée. Ce sera le principal objectif de l'équipe Mercedes-AMG dimanche sur le Hungaroring.