GP de Bahreïn : La pole pour Lewis Hamilton, devant Bottas et Verstappen

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Lewis Hamilton
Lewis Hamilton n'est pas du genre à être rassasié. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sacré champion du monde de Formule 1 2020 deux semaines plus tôt en Turquie, Lewis Hamilton (Mercedes) a pris la pole position lors des qualifications du Grand Prix de Bahreïn ce samedi. Le Britannique s'élancera devant son coéquipier Valtteri Bottas et Max Verstappen (Red Bull).

Et de 98. Lewis Hamilton (Mercedes) s'élancera en pole position d'un Grand Prix de Formule 1 pour la 98e fois, ce dimanche sur le circuit de Sakhir à Bahreïn. Le néo-septuple champion du monde s'est même permis de battre le record absolu du tracé en 1'27'264. Il s'élancera devant son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes) et Max Verstappen (Red Bull).

Dans le Top 6 des trois séances d'essais libres, Pierre Gasly (Alpha Tauri) s'est contenté de la 8e position des qualifications, juste derrière un autre Français, Esteban Ocon (Renault), 7e. 

à voir aussi Formule 1 : revivez la 98e pole position de Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn Formule 1 : revivez la 98e pole position de Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn

Ferrari encore frustré

1 et 2 en 2019 lors des qualifications sur le même tracé, les Ferrari ont encore déçu en ne passant pas le cut de la Q2. Recordman de victoires à Bahreïn (4), Sebastian Vettel a signé le 11e temps, juste devant son coéquipier Charles Leclerc, 12e. Pas de confirmation d'un retour aux affaires pour la Scuderia, deux semaines après un GP de Turquie réussi (3e et 4e).

Carlos Sainz Jr (McLaren) est resté figé sur la route en début de Q2, en panne, provoquant la suspension provisoire de la session alors que ses adversaires s'élançaient pour effectuer un premier temps. L'Espagnol s'élancera de la 15e place ce dimanche. S'il a tenté de "prendre du plaisir", Romain Grosjean (Haas) n'a pas fait de miracle avec sa monoplace. Le Français a signé le 19e temps, ne surpassant que Nicholas Latifi (Williams), habitué aux dernières places.