GP de Bahreïn: HRW s'en prend à la FIA

Publié le

Human Rights Watch (HRW) a critiqué samedi la décision de la FIA de tenir, comme prévu le 22 avril, le Grand Prix de Bahreïn, malgré la poursuite des troubles dans ce pays. Cette décision "offre aux dirigeants bahreïnis l'occasion qu'ils recherchent pour masquer la gravité de la situation des droits de l'Homme dans leur pays", a écrit l'organisation de défense des droits de l'Homme dans un communiqué. L'édition 2011 avait été annulée en raison de troubles politiques