GP d'Australie: Vettel "sur une autre planète", selon Alonso

Publié le , modifié le

Sebastian Vettel (Red Bull), qui a largement remporté le Grand Prix d'Australie à Melbourne, "a semblé être sur une autre planète", a estimé Fernando Alonso, pénible 4e au volant de sa Ferrari. Alonso a fini dimanche à plus de 31 secondes du champion en titre, quand son coéquipier Felipe Massa, encore plus lent que lui, a été rejeté à 1 min 25 sec de Vettel. Initialement 9e, le Brésilien est remonté à la 7e place grâce à l'exclusion des deux Sauber.

Dimanche, "Vettel a semblé être sur une autre planète, alors que lesautres ont paru plus proches: pas autant que vendredi (aux premiersessais libres), mais pas non plus aussi éloignés que samedi, enqualifications", où il s'était classé 5e, a-t-il analysé.

"Nous sommes dans la moyenne de ce que nous devons réaliser pourremporter le titre. Mais nous ne pouvons certainement pas terminertoujours 3e ou 4e, a lancé Fernando Alonso. Nous devons nous améliorer,nous le savons, même s'il est encore trop tôt pour faire despronostics."

"Si on regarde seulement le classement, le résultat n'est pas trop mauvais. Nous avons perdu du terrain par rapport à Vettel et (Lewis) Hamilton, mais nous en avons gagné sur (Mark) Webber (5e) et (Jenson) Button (6e)", a observé le double champion du monde, très déçu après la course.

"Ici, sur le circuit d'Albert Park, il semble que j'aie pris un abonnement pour la 4e place, vu que c'est la troisième fois en quatre ans que je finis la course à cette position. Mais la saison dernière, nous venions de gagner à Bahreïn et ce résultat avait une bien autre saveur", a observé l'Espagnol.

Gilles Gaillard