GP d'Australie : Impérial, Bottas s'adjuge la première course de la saison

GP d'Australie : Impérial, Bottas s'adjuge la première course de la saison

Publié le , modifié le

Ce n'est pas le pilote le plus attendu pour remporter le premier Grand Prix de la saison. Valtteri Bottas (Mercedes) s'est montré impérial dimanche à Melbourne alors que son coéquipier avait signé la pole. Il s'est également adjugé le meilleur tour en course, ce qui lui permet d'inscrire 26 points au classement pilotes. Quatrième victoire de la carrière du Finlandais. Lewis Hamilton termine deuxième. Max Verstappen (Red Bull) complète le podium, sur lequel les Ferrari de Vettel (4e) et Leclerc (5e) ne monteront pas.

"C'était clairement la meilleure course de ma carrière. C'était si bon, je suis très heureux. Je ne sais pas quoi dire. Mon départ était très bon". Valtteri Bottas (Mercedes) était radieux sur la ligne d'arrivée. Dans l'ombre de son coéquipier quintuple champion du monde Lewis Hamilton, le pilote finlandais s'est imposé sur le premier Grand Prix de la saison 2019 de Formule 1 dimanche. Et pourtant, il s'était élancé derrière le Britannique. Grâce à un départ parfait, il a récupéré le leadership et a déroulé jusqu'à l'arrivée, reléguant Hamilton à presque trente secondes.

Bottas prend donc les commandes du classement pilotes. En plus des 25 points promis au vainqueur, il a empoché le point bonus, accordé désormais au pilote réalisant le meilleur tour en course. Il ne pouvait pas rêver meilleur départ, d'autant qu'il n'avait pas remporté le moindre GP en 2018. Sa dernière victoire remontait à Abu Dhabi 2017. Melbourne 2019 constitue la quatrième victoire de sa carrière.

Les Français pas en réussite

Week-end parfait pour Mercedes aussi, qui s'offre un doublé en Australie en plaçant Lewis Hamilton sur la deuxième marche du podium. Un peu de déception quand même pour le Britannique qui n'a plus gagné sur ce circuit depuis maintenant 10 ans. Mais le match avec Ferrari est lancé et bien lancé pour l'écurie Mercedes. Ni Sebastian Vettel, ni la recrue Charles Leclerc n'ont réussi à décrocher un podium. La Scuderia a été également battue par un Max Verstappen (Red Bull) bien en vue. Il y avait des doutes sur le niveau de performance du nouveau moteur Honda de la Red Bull, la performance de l'Allemand a rassuré. Premier podium pour le motoriste depuis une décennie.

Derrière, Romain Grosjean (Haas) s'était élancé d'une prometteuse sixième place, il a encore dû renoncer alors qu'il était bien installé dans le Top 10. Après un arrêt manqué au stand, il a été contraint à l'abandon au 32e tour à cause d'un problème technique à l'avant-gauche. En huit participations, il n'a terminé la course qu'à deux reprises. "Je pense que la stratégie, peut-être qu'on aurait pu faire un peu mieux. J'étais complètement bloqué derrière Magnussen en début de course, la Renault me mettait la pression. Et puis l'arrêt au stand c'est un petit peu la cerise sur le gâteau et ensuite le problème technique... ça fait chier", a-t-il déclaré, visiblement très agacé en zone mixte.

L'autre Français n'a pas non plus marqué de points dimanche. Pour son premier Grand Prix chez Red Bull, Pierre Gasly a échoué à une très décevante 11e place malgré une grosse bagarre sur la fin. Quant à l'écurie française Renault, un sentiment très mitigé domine. Nico Hulkenberg a terminé à une correcte septième place, mais la recrue phare Daniel Ricciardo n'a pas franchi la ligne d'arrivée

à voir aussi Classement F1