Formule 1 : seul au monde, Lewis Hamilton remporte son 89e succès à Spa-Francorchamps

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Hamilton
Lewis Hamilton célèbre sa victoire au Grand Prix de Belgique. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Jamais inquiété, Lewis Hamilton a remporté son 89e succès en formule 1 se rapprochant un peu plus des 91 victoires de Michael Schumacher. À Spa-Francorchamps, le Britannique a devancé son coéquipier Valtteri Bottas et Max Verstappen (Red Bull). Daniel Ricciardo (Renault) prend une belle 4e place. Les Français Esteban Ocon, 5e, et Pierre Gasly, 8e, termine eux aussi dans les points.

Comme d’habitude, ou presque, les deux Mercedes ont dominé la concurrence. Sur la plus belle piste du monde, à Spa-Francorchamps, Lewis Hamilton s’est un peu plus rapproché du record de Michael Schumacher. Parti en pole position, le sextuple champion du monde a dominé de bout en bout le Grand Prix de Belgique malgré une inquiétude sur l’état de son pneu avant droit en fin de course. Derrière-lui, Valtteri Bottas n’a jamais semblé en mesure de l’inquiéter, tout comme Max Verstappen, 3e.

Bonne surprise du week-end, l’excellente performance des deux Renault. Le constructeur français a égalé son meilleur résultat en course depuis son retour en formule 1, en 2016. L’an passé, Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg avaient également terminé 4e et 5e. Même résultat donc aujourd’hui pour l’Australien, qui a même réalisé le meilleur tour en course sur son dernier tour de piste. Esteban Ocon, auteur d’un sublime dépassement sur Alexander Albon dans le dernier tour pour grimper à la 5e place, a réalisé son meilleur résultat depuis son retour en formule 1. 

Gasly peut avoir des regrets, les Ferrari inquiètent

Déception pour Pierre Gasly, pourtant parti en pneumatiques durs de la 12e place, le Normand avait réalisé un magnifique début de course pour monter au huitième rang. Seulement, une sortie de piste d’Antonio Giovinazzi et George Russell au 13e tour a provoqué la sortie de la voiture de sécurité. Tous les pilotes en ont profité pour rentrer aux stands et chausser des pneumatiques durs, Gasly, lui, a perdu gros en restant en piste. En s’arrêtant au 27e tour, l’ancien pilote Red Bull est reparti dans le trafic. Avec ses pneus médiums, frais, le Français est remonté sur ses concurrents pour prendre une belle 8eplace sur la ligne. Le natif de Rouen peut avoir des regrets tant son agressivité et sa stratégie décalée laissaiten présager de belles choses. 

Loin, très loin, on retrouvait les Ferrari. En perdition, le cheval cabré a souffert durant tout le week-end belge. Vettel, 13e, et Leclerc, 14e, ont souffert durant 44 tours. Si Charles Leclerc pouvait se satisfaire d’une Q2 hier, son manque de rythme en course, et deux arrêts aux stands que le Monégasque semblait ne pas comprendre, l’ont sans doute plus inquiété à une semaine d’un Grand Prix à domicile à Monza.