Lewis Hamilton
Mercedes et Lewis Hamilton, ici, tentera encore de creuser l'écart. | FREDERIC LE FLOC H / DPPI MEDIA / DPPI

Formule 1 : Mercedes, encore et toujours dans la peau du chassé

Publié le , modifié le

Alors que Nico Rosberg a remporté son premier championnat du monde de Formule 1 la saison passée, Mercedes a bouclé sa troisième année de domination sur le circuit automobile. Mais alors que l’Allemand est parti sur ce titre et que la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a changé le règlement cette année, les cartes semblent rebattues. Tout est même fait pour rendre la tâche plus difficile au constructeur allemand et ses pilotes, Lewis Hamilton en tête.

Qui veut la peau de Mercedes ? Toutes les écuries du paddock assurément et peut-être même la FIA. Des nouvelles concurrences et réglementations pourraient embêter Mercedes.

Lewis Hamilton, véritable n°1

La concurrence existe déjà en interne. Lewis Hamilton l’a connue avec son ancien coéquipier Nico Rosberg – qui lui a piqué le titre pour 5 petits points l’an passé – et la connaîtra aussi avec le nouvel arrivant Valtteri Bottas. Pas forcément un problème pour le Britannique qui cherchera une nouvelle fois à supplanter ses adversaires et entrer un peu plus dans la légende. Alors qu’il a dépassé Alain Prost au nombre de victoires la saison dernière (53 contre 51), il essaiera maintenant de le rejoindre au palmarès avec un 4e titre mondial après 2008, 2014, 2015.

De son côté, le Finlandais débarqué de Williams essaiera de viser plus haut qu’il ne l’a jamais fait : « Cela a toujours été mon but d’avoir une voiture capable de gagner le titre. Je vais pouvoir voir un triple champion du monde à l’œuvre de près, je serais stupide si je ne profitais pas de cette chance » a d’ailleurs confié Valterri Bottas, qui assume sa position de pilote n°2 même si Mercedes ne l’affirme pas publiquement.

Une W08 trop lourde ?

Viser le titre avec la W08 paraît légitime tant la Mercedes semble encore une fois supérieure aux autres : « Nous tous ici essayons de faire notre maximum pour les rattraper mais les Mercedes sont clairement favorites » concède le pilote Ferrari, Sebastian Vettel.

L’aérodynamique est revenue au centre du débat avec le nouveau règlement technique. Un règlement qui pourrait handicaper Mercedes. Son moteur est le meilleur mais face à la prise au vent et avec un freinage revisité, tiendra-t-il le coup ? Niveau fiabilité, la question peut se poser même si Mercedes ne devrait pas s’écrouler pour autant. Les autres écuries ont aussi fait du châssis un élément majeur de leurs travaux. Si en technique la firme allemande a donc été rejointe, elle voudra certainement prouver qu’en termes de piste, il reste encore du chemin à ses adversaires avant de la rattraper.

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn