Felipe Massa
Felipe Massa serait bien parti sur un 250e GP mais Williams a été dans l'obligation de le rappeler pour une 15e saison de F1. | JENS BUTTNER / ZB / DPA

Formule 1 : Massa rappelé, Williams relancé

Publié le , modifié le

Williams est probablement l’écurie qui a connu l’intersaison la plus mouvementée. Côté pilotes, d'abord : annonce du départ à la retraite de Felipe Massa, transfert de Valtteri Bottas vers Mercedes, puis retour de Felipe Massa et arrivée de Lance Stroll. Côté technique, la Williams FW40 a été rénovée et apporte déjà des satisfactions. Autant de remaniements pour quels résultats ? La saison reprend ce week-end à Melbourne et Williams compte bien prendre part à la fête avec une place dans le top 5.

Deux pilotes diamétralement opposés

Valterri Bottas débauché par Mercedes qui en a fait son second pilote, Felipe Massa, retraité de quelques mois, a finalement dû reprendre du service pour assurer la transition chez Williams. Le Brésilien avait quitté la Formule 1 sur un 250e GP mais reprendra le volant pour placer sa monoplace dans les roues de Ferrari et Red Bull et amener son jeune coéquipier à maturité. A 18 ans, Lance Stroll sera le plus jeune pilote sur la grille de départ mais le Canadien, du haut de son titre de champion F3 Europe avec Prema Poweeteam, ne semble pas être intimidé.

Pour autant, la tension sera déjà palpable comme l’avoue l’ingénieur en chef de l'écurie Williams, Rob Smedley : « La pression sur Lance est extrêmement élevée. Il a eu 180 minutes pour se préparer pour Melbourne. Donnez-lui une demi-saison avant de porter un jugement. »

Une FW40 performante

Quant à la nouvelle voiture, FW40, celle-ci peut être jugée plutôt positivement. Les pilotes s’y sentent bien et les essais hivernaux ont été concluants. La raison : le bloc V6 turbo hybride de Mercedes est définitivement assimilé après une saison 2015 à la 3e place du classement constructeurs et une saison dernière terminée en 5e position.

Pour confirmer ce nouveau rang, l’aérodynamisme a été et sera tout au long de la saison l’axe de travail élémentaire. Le règlement technique a évolué en 2017 et Paddy Lowe, débarqué de Mercedes en tant que chef du bureau technique, sera un plus dans la mise en place de ces changements. Claire Williams, directrice adjointe, le reconnaît et signe : « Nous voulons gagner des courses et des championnats. Pour ça, il faut les meilleurs talents et avec Paddy, nous croyons avoir ça. Il sera un leader pour conduire le changement. »

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn