Lewis Hamilton pénalisé de trois places au départ

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Lewis Hamilton lors des qualifications du GP d'Autriche.
Lewis Hamilton lors des qualifications du GP d'Autriche. | Darko Bandic / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Accusé notamment par l'écurie Red Bull de ne pas avoir ralenti comme exigé sous drapeau jaune en qualifications samedi, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est vu pénaliser de trois places sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche, dimanche (15h10). Le pilote britannique, qui devait s'élancer en deuxième position derrière son coéquipier Valtteri Bottas, partira en cinquième position. C'est Max Verstappen (Red Bull) qui prend sa place.

L'audience des commissaires a tranché juste avant la course : Lewis Hamilton (Mercedes) est pénalisé de trois places sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche dimanche (15h10) pour ne pas avoir ralenti, comme exigé, sous drapeau jaune en qualifications samedi, après une sortie de piste de son coéquipier Bottas (Mercedes).  Le pilote britannique partira donc en cinquième position au lieu de la deuxième initiale.

Après avoir contesté le nouveau système "DAS" qui équipe les Mercedes cette saison, l'écurie Red Bull avait porté une nouvelle réclamation visant son adversaire dimanche, à moins de deux heures du départ du Grand Prix de F1 d'Autriche. L'équipe autrichienne demandait à ce que soit revue la décision de ne pas sanctionner le Britannique après la sortie de piste de son coéquipier, et a donc eu gain de cause. A Spielberg, c'est donc Max Verstappen (Red Bull) qui prend la place d'Hamilton en deuxième position. Son coéquipier Alexander Albon partira quatrième, juste derrière Lando Norris (McLaren).

Avec ce nouvel écueil, Hamilton confirme qu'il est loin d'être chez lui. Depuis sa victoire en Autriche en 2016, le sextuple champion du monde n'a plus retrouvé le podium avec une 4e place en 2017, un abandon en 2018 et une cinquième place en 2019. Avec cette pénalité, l'édition 2020 n'est pas partie pour échapper à la règle.

Avec AFP.

France tv sport francetvsport