Formule 1 : Lewis Hamilton (Mercedes) résiste à Max Verstappen (Red Bull) et remporte le Grand Prix de Bahreïn

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Bahreïn, dimanche 28 mars.
Lewis Hamilton remporte le Grand Prix de Bahreïn, dimanche 28 mars. | FLORENT GOODEN / DPPI Media / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le premier Grand Prix de la saison 2021 à Bahreïn dimanche 28 mars. Le champion du monde en titre est sorti vainqueur de sa bataille avec Max Verstappen (Red Bull) dans les derniers tours. Son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes) complète le podium. Pierre Gasly (AlphaTauri) et Esteban Ocon (Alpine) ont déçu.

Mercedes n’a pas traîné pour remettre les pendules à l’heure. Après avoir été malmené depuis le début de ce week-end à Bahreïn par la Red Bull de Max Verstappen, Lewis Hamilton a remporté le premier Grand Prix de la saison dimanche 28 mars, devant le Néerlandais, au terme d’un suspense particulièrement intense. Il signe ainsi son cinquième succès en terre bahreïnie et lance parfaitement sa saison.

Malgré un départ en pole position, Max Verstappen a finalement fait la quasi-totalité de la course derrière la Mercedes de Lewis Hamilton. Grâce à une stratégie audacieuse d’arrêts aux stands, le Britannique a rapidement pris la tête de ce Grand Prix mais cela aurait pu lui coûter cher. 

Avec des gommes dures plus usées que celles de son rival en fin de course, Hamilton a vu Verstappen fondre sur lui jusqu'à le dépasser, à trois tours de l’arrivée. Mais le pilote Red Bull était sorti des limites du circuit et s’est rapidement écarté à la demande de son équipe pour redonner la tête de la course au champion du monde. Sa chance était passée. Hamilton empoche ainsi sa 96e victoire en carrière et bat par la même occasion le record de tours effectués en tête d'un Grand Prix de Formule 1, le portant à 5 125.

"Ça a été une course tellement difficile. En s'arrêtant tôt on savait que ça allait être difficile mais on devait le faire parce que Max était très performant depuis le début du week-end, a expliqué Lewis Hamilton après le Grand Prix au micro de Canal+. J’ai souffert dans ce dernier relais, Max est revenu en fin de course mais j’ai tenu. Bravo à toute l’équipe."

Déception côté tricolore

Pierre Gasly n’a pas su profiter de sa belle cinquième place sur la grille de départ. Le Français s'est montré en difficulté après que la voiture de sécurité, consécutive à la sortie de piste de Mazepin dans le premier tour, se soit écartée au tour 5. Dépassé par Charles Leclerc (Ferrari) et Lando Norris (McLaren), son AlphaTauri a ensuite perdu son aileron avant après être rentrée en contact avec la monoplace de Daniel Ricciardo (McLaren). Ce couac l’a placé en queue de peloton, position dont il n'a jamais réussi à s’extirper avant d’abandonner en fin de course.

Esteban Ocon (Alpine) n’a, lui, jamais été en mesure de rentrer dans les points. Après une très mauvaise séance de qualifications samedi, 16e sur la grille de départ, sa monoplace Alpine a montré ses limites. Le Normand termine à une décevante 13e place alors que son coéquipier Fernando Alonso a été contraint à l’abandon après des problèmes de freins sur son train arrière.