Formule 1 : Hamilton et les ressortissants britanniques seront placés en quarantaine pendant le Grand Prix de Hongrie

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Lewis Hamilton
Lewis Hamilton, pilote Mercedes-AMG Petronas | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les différentes écuries de Formule 1 ont reçu ce samedi de nouvelles indications avant le Grand Prix de Hongrie, prévu le week-end prochain. Parmi elles, des mesures très strictes visant les ressortissants britanniques, dont fait partie le sextuple champion du monde Lewis Hamilton : ceux-ci seront strictement confinés à leur hôtel lorsqu'ils ne devront pas se rendre dans les paddocks pour les essais libres, les qualifications ou la course.

Les Britanniques du paddock ne doivent pas forcément avoir hâte de se rendre en Hongrie la semaine prochaine pour la troisième course de la saison. Ce samedi, des directives mises en place par le pays hôte leur ont été communiquées, et celles-ci sont pour les moins strictes : les ressortissants du Royaume mais aussi ceux de pays non-membres de l'Union européenne - pilotes comme mécaniciens, journalistes et autres membres du staff - seront confinés à leur hôtel lorsqu'ils ne devront pas se rendre dans les stands pour disputer les essais libres, les qualifications et la course. Un protocole mis en place par le gouvernement hongrois et qui n'est visiblement pas amené à être modifié d'ici huit jours, alors que jusqu'à présent aucun test positif n'a été relevé parmi les quelque 2 000 personnes concernées en F1.

La tenue du Grand Prix en Hongrie menacée ?

Évidemment, tous les regards se tournent vers le sextuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercredes) mais aussi vers Lando Norris (McLaren) et George Russell (Williams), trois pilotes directement concernés par ces restrictions. En cas de violation des règles en vigueur, ils risqueraient une amende de 15 000 euros, sans oublier qu'ils pourraient être tenus pénalement responsables, comme l'explique le document de 19 pages transmis aux équipes.

Ce samedi après-midi, l'ancien pilote autrichien Alexander Wurz, passé par Benetton, McLaren ou Williams, s'est fait l'écho de Ross Brawn, directeur technique et sportif de la Formule 1 : "si les problèmes avec les passeports britanniques en Hongrie ne sont pas résolus, un troisième grand prix à Spielberg (circuit qui a accueilli le Grand Prix d'Autriche la semaine passée et celui de Styrie en ce moment) pourrait être possible. Tout le monde est d'accord pour dire qu'une troisième course en Autriche serait mieux que rien."

Une décision doit intervenir d'ici dimanche, après le Grand Prix de Styrie.

francetv sport francetvsport