Formule 1 - Grand Prix de Russie : 96e pole position en carrière pour Lewis Hamilton à Sotchi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Lewis Hamilton
Lewis Hamilton lors des qualifications du Grand Prix de Russie, à Sotchi. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans une séance de qualifications interrompue en Q2 à cause d'un accident de Sebastian Vettel (Ferrari), Lewis Hamilton (Mercedes), pourtant à la limite de l'élimination avant la Q1, s'est adjugé la 96e pole position de sa carrière à Sotchi pour le Grand Prix de Russie. Il sera dans les meilleures conditions ce dimanche pour égaler le record de victoires en Formule 1 de Michael Schumacher. Il devance son coéquipier Max Verstappen (Red Bull) et son coéquipier Valtteri Bottas. Chez les Français, Ocon (Renault) partira 7e, Gasly (Alpha Tauri) 9e et Grosjean (Haas) en 16e position.

Il s’en est fallu d’un rien pour voir Lewis Hamilton quitter les qualifications dès la Q2, ce qui n’est plus arrivé depuis le 21 juillet 2018, soit 51 Grand-Prix plus tôt. Son premier temps de la Q2 effacé pour être sorti trop large du dernier virage, le Britannique s’approchait de la fin de son deuxième tour quand le drapeau rouge a été agité suite à un accident de Sebastian Vettel. Avec seulement 2’15’’ restantes au chronomètre, Hamilton n’avait aucune certitude sur la possibilité de réaliser enfin un tour rapide dans cette Q2. In extremis, Hamilton l’a fait, avant, une nouvelle fois, de faire le spectacle en Q1, s’adjugeant la 96e pole position de sa carrière, la 8e de la saison. "C'était l'une de mes pires séances de qualifications", commentait le sextuple champion du Monde qui aura l'occasion demain d'égaler les 91 victoires en Formule 1 de Michael Schumacher. Record absolu.

Sebastien Vettel dans le mur

Encore une fois, seul Max Verstappen (Red Bull) a réussi à perturber les performances des Mercedes en s’intercalant à la deuxième place, entre Hamilton et Valtteri Bottas, troisième. Mais cette place sur la deuxième ligne de la grille de départ n'est pas forcément une mauvaise nouvelle pour le Finlandais qui pourra compter sur l'aspiration de son coéquipier, Lewis Hamilton, si importante à Sotchi, pour réaliser un bon départ.

A défaut d’animer les qualifications par leurs performances sur la piste, les Ferrari ont agité la session par l'accident de Sebastian Vettel. L'Allemand a perdu le contrôle de sa monoplace en Q2, tapant violemment son aileron avant. « J’attaquais fort, j’ai pris un peu trop large, analysait-il au micro de Canal+. Quand j’ai perdu le contrôle , il n’y avait plus trop de chance de la récupérer ». Il mettait par la même occasion un terme à sa séance et partira en 15e position sur la grille demain, laissant derrière lui un drapeau rouge qui animait la fin de Q2. Son coéquipier Charles Leclerc, passablement énervé, butait aux portes de la Q3, 11e. « Je ne suis pas content parce que j’ai galéré tout le week-end », réagissait-il. Leclerc aura l’avantage, demain, d’être le premier pilote à choisir ses pneus au départ.

Fortunes diverses pour les Français

Sur un circuit de Sotchi qui correspond bien aux qualités des Renault, le Français Esteban Ocon a pris la septième place sur la grille alors que son équipier, Daniel Ricciardo partira deux places plus haut (5e). Pierre Gasly (Alpha Tauri) a pris une honorable 9e place, prenant une nouvelle fois le meilleur sur Daniil Kvyat (12e).

En difficulté avec sa Haas depuis le début du week-end, Romain Grosjean n’a pas pu passer l’écueil de la Q1 et partira en 16e position sur la grille demain. « Depuis hier, je n’y crois pas (de passer en Q2), admettait le Français au micro de Canal+. C’est très, très difficile avec la voiture mais on a fait un pas dans la bonne voie ce matin, on en a fait un deuxième avec les qualifs. C’est positif. Je suis content du travail qu’on a fait. »

à voir aussi Formule 1 : suivez en direct les qualifications du Grand Prix de Russie Formule 1 : suivez en direct les qualifications du Grand Prix de Russie