Formule 1 : Gasly, Ocon, Grosjean, Renault, première victoire depuis 24 ans... le bilan des Français à l'issue de la saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Pierre Gasly podium Monza
Vainqueur du Grand Prix de Monza, Pierre Gasly a fait résonner la Marseillaise en F1 pour la première fois depuis 24 ans. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La saison 2020 de Formule 1 s'est achevée, ce dimanche, à Abu Dhabi. Une saison particulière, avec seulement 17 courses en raison de la Covid-19, qui aura vu Pierre Gasly remporter son premier Grand-Prix, et Esteban Ocon monter sur son premier podium. Romain Grosjean a connu plus de difficultés au volant de sa Haas peu performante avec en point d'orgue son crash spectaculaire à Bahreïn, et l'écurie Renault a de nouveau connu les joies du podium. Le bilan de la saison des Français, dans l'ordre au classement des pilotes.

► Pierre Gasly : Une bonne saison ponctuée par une première victoire en Grand Prix.

S’il ne fallait garder qu’une image de sa saison, Pierre Gasly opterait certainement pour sa première victoire en Formule 1, et nous aussi. En devançant Carlos Sainz Jr et Lance Stroll à Monza le 6 septembre dernier, il est devenu le 13e Français vainqueur d’un Grand Prix, et le premier depuis 24 ans et la victoire d’Olivier Panis à Monaco. Ce jour-là, sur les conseils de son ingénieur, il est rentré aux stands pour changer de pneus juste avant que la voie des stands ne soit fermée, sous régime de voiture de sécurité, le temps d’évacuer la monoplace de Magnussen, arrêtée à l’entrée. Il a ensuite profité d’une pénalité infligée à Lewis Hamilton, passé par les stands  alors que la voie était fermée, pour se hisser sur la première marche du podium.

Durant le reste de la saison, le pilote Alpha Tauri a su, à plusieurs reprises, pointer le bout de son aileron avant dans les positions hautes de la grille, avec une septième place en Grande-Bretagne, une huitième à Spa, une sixième au Grand Prix d'Eifel et de Bahreïn, et même une cinquième au Portugal. Il pourra regretter ses trois abandons, et surtout celui à Imola, pour un problème mécanique, alors qu’il partait en quatrième position sur la grille. Pierre Gasly a su tirer le meilleur de son Alpha Tauri et termine à la dixième place du classement des pilotes, avec 75 points, alors que son coéquipier Daniil Kvyat se classe quatre rangs derrière, avec 32 points. Malgré sa bonne saison, le pilote français n’est pas promu chez Red Bull et pilotera à nouveau une Alpha Tauri l’an prochain.

► Esteban Ocon : Une saison compliquée mais magnifiée par son premier podium

Pour son retour en Formule 1 après une saison sans baquet de titulaire en 2019, Esteban Ocon a eu fort à faire pour essayer de rivaliser avec son coéquipier, l’Australien Daniel Ricciardo. Le pilote français a souvent joué de malchance: un abandon au Grand Prix de Styrie à cause d’une surchauffe, un nouvel abandon au Mugello pour un problème de freins, puis au Grand Prix de l’Eifel pour un problème hydraulique, et rebelotte à Imola pour un problème d’embrayage. Sur le reste de la saison, Ocon a souvent été devancé par Ricciardo, même lorsqu’il réalisait de bons résultats. Il a obtenu une belle 6e place en Grande-Bretagne, sur le circuit de Silverstone qui ne lui réussit pas trop mal puisqu’il a fini 8e la semaine suivante lors du Grand-Prix du 70e anniversaire.

Le Normand s’est aussi hissé à la 5e place à Spa, mais le point d’orgue de sa saison restera son premier podium, avec une 2e place au Grand Prix de Sakhir, derrière Perez et devant Stroll. Il a profité des mésaventures de George Russell et sa Mercedes pour devenir le premier Français sur le podium au volant d’une Renault depuis Patrick Tambay, à Saint-Marin, en 1985. Esteban Ocon finit 12e au classement des pilotes, avec 62 points, tandis que Ricciardo se hisse à la cinquième place avec 119 points.

► Romain Grosjean : Une saison passée en fond de grille, avec une issue malheureuse

Il aurait dû disputer les 17 Grands Prix prévus cette saison, mais le destin en a décidé autrement. La carrière de Romain Grosjean en F1 a pris fin d’une manière aussi malheureuse que spectaculaire, avec son accident à Bahreïn, dont il est sorti miraculé. Encore trop affaibli et brûlé aux mains, le pilote franco-suisse n’a pas pu prendre part aux deux dernières courses de la saison. Une saison passée en fond de grille, au volant d’une Haas au très faible potentiel. Il a tout de même réussi à tirer son épingle du jeu avec deux bonnes 12es places à Monza et au Mugello, mais surtout avec une 9e place au Grand Prix d’Eifel, qui lui a permis d’inscrire ses deux seuls points de la saison, grâce à une stratégie à un seul arrêt. Romain Grosjean termine 19e au classement des pilotes, avec donc deux points, soit un de plus que son coéquipier et ami Kevin Magnussen.

Romain Grosjean épaulé par les secours après son terrible accident lors du GP de Bahreïn
Romain Grosjean épaulé par les secours après son terrible accident lors du GP de Bahreïn © AFP - HAMAD I MOHAMMED

► Renault F1 Team : Une bonne saison couronnée de trois podiums, mais un cran en dessous de ses concurrents directs.

Renault termine 5e au classement des constructeurs, avec 181 points engrangés, derrière ses principaux concurrents McLaren et Racing Point, mais devant Ferrari. Au bout du compte, Renault a marqué des points lors de toutes les courses cette saison, sauf en Espagne. La saison aurait pu mieux commencer sans l’abandon de Ricciardo lors de la première course en Autriche, puis celui d’Ocon lors du Grand Prix de Styrie la semaine suivante, tous les deux pour des surchauffes. L’équipe au losange s’est bien rattrapée ensuite en Grande-Bretagne, avec une 4e et une 6e position. Le Grand Prix de Belgique, le 30 août, a sûrement été l’une des meilleures courses de l’écurie cette saison. Qualifiés respectivement en quatrième et sixième position, Ricciardo et Ocon sont parvenus à accrocher la 4e et la 5e place le dimanche. La bonne saison de Renault s’est concrétisée par un podium au Grand Prix d’Eifel, son premier à l’ère des moteurs V6 turbo hybrides, et surtout son premier en onze ans.

Derrière Hamilton et Verstappen, Daniel Ricciardo a résisté jusqu’au bout à Pérez pour s’offrir la 3e place. L’Australien a renouvelé sa performance au Grand Prix d’Emilie-Romagne, toujours 3e, derrière les Mercedes. Finalement, c’est Esteban Ocon qui a décroché la meilleure position de Renault cette saison, avec sa deuxième place à Sakhir lors de l’avant-dernier Grand Prix. La saison prochaine l’écurie changera de nom, pour devenir « Alpine », et Fernando Alonso viendra remplacer Daniel Ricciardo, qui file chez McLaren. De retour en F1 près de trois ans après sa dernière course, le double champion du monde sera un nouvel adversaire de taille pour Esteban Ocon.

Hortense Leblanc hortense_lblnc